Combray 2016 : galerie de portraits (5)

Combray 2016 : galerie de portraits (5)

 

En remontant d’Illiers-Combray à Combray…

 

Réalité d’aujourd’hui

Philippe Guilleman, boulanger-pâtissier, Maison de la Proustille. Son magasin affiche fièrement que c’est là que tante Léonie « achetait ses madeleines ».

5 1 Philippe Guilleman

 

Fiction d’hier

M. Galopin, pâtissier

*[Tante Léonie à Françoise :] J’ai vu le petit de chez Galopin qui passait avec une tarte ! Vous verrez que la tarte allait chez Mme Goupil. I

*[Françoise à Tante Léonie :] Ah ! ce sera le nouveau chien que M. Galopin a rapporté de Lisieux.

— Ah ! à moins de ça.

— Il paraît que c’est une bête bien affable, ajoutait Françoise qui tenait le renseignement de Théodore, spirituelle comme une personne, toujours de bonne humeur, toujours aimable, toujours quelque chose de gracieux. C’est rare qu’une bête qui n’a que cet âge-là soit déjà si galante. I

 

 

Réalité d’aujourd’hui

Sullivan Guilleman, 15 ans, fils du précédent

xxx

 

Fiction d’hier

Le commis de M. Galopin

*[Tante Léonie à Françoise :] J’ai vu le petit de chez Galopin qui passait avec une tarte ! Vous verrez que la tarte allait chez Mme Goupil. I

(Photos PL)

(Photos PL)

Demain, d’autres métiers.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et