Un faux vrai de vrai

Un faux vrai de vrai

 

Y a-t-il d’autres photographies de Marcel et Robert ? En relayant l’appel de Siren à authentifier une photo de deux petits garçons comme étant les fils de Mme Proust, j’ai suscité des d’autres sollicitations.

 

Ainsi, un expéditeur qui souhaite rester anonyme me consulte sur ce cliché :

 

Oui, la ressemblance est troublante. Revoyez :

 

Même blondeur, mêmes genoux à l’air, même tendre enlacement, même protection de l’aîné pour son cadet.

Seulement, sept bonnes décennies séparent les personnages. Aux Proust à Paris répondent les Louis à Gordes — Olivier dans le rôle du plus jeune et moi dans l’autre (les six frères et sœurs qui nous ont précédés sont hors du cadre).

 

Parole du proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Un faux vrai de vrai”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Il semblerait pourtant que la bosse des maths soit du côté de l’aîné.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et