Terre (bis)

Terre (bis)

 

Alerte ce soir sur mon iphone : « La Nasa annonce la découverte d’une exoplanète semblable à la Terre, dans une zone habitable, autour d’une étoile semblable au Soleil. »

 

Spontanément, je me suis dit in petto : « C’est la nouvelle la plus importante de ces mille dernières années » et je me suis demandé quelle place les télés allaient lui accorder ce soir et les journaux demain.

Dans la foulée, j’ai pensée à cette phrase que Marcel Proust met dans la bouche de Swann dans le premier tome de la Recherche : « Ce que je reproche aux journaux c’est de nous faire faire attention tous les jours à des choses insignifiantes tandis que nous lisons trois ou quatre fois dans notre vie les livres où il y a des choses essentielles ».

 

Elle me paraît si loin ma vie de journaliste où je m’excitait, jour après jour, minute après minute devant la moindre palpitation de l’actualité.

 

Depuis que l’information sidérale et sidérante est « tombée », j’ai appris que cette planète-sœur s’appelle Kepler-452, et qu’elle est située à 1 400 années-lumières, dans la constellation du Cygne.

 

Si je pars tôt demain matin, j’éviterai les embouteillages.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique, Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et