Comment je n’ai pas vu l’émission d’Arte sur Cabourg

Comment je n’ai pas vu l’émission d’Arte sur Cabourg

 

L’émission Invitation au voyage de cet après-midi ne pouvait que séduire Proustiennes et Proustiens. La première de ses trois séquences n’était-elle pas consacrée à Cabourg ?

La présentatrice nous parle en effet d’un « palace devenu mythique suite au passage de Marcel Proust ».

 

Ouvrons outrés une parenthèse : l’inélégant « suite à » appartient à la langue commerciale et administrative. Il devrait s’effacer devant le correct « à la suite de ».

 

Refermons la parenthèse et écoutons l’animatrice : « C’est au Grand Hôtel, à Cabourg, aussi feutré qu’à la Belle Époque que nous allons nous rendre, là où sont nés deux de ses plus grands romans : À l’ombre des jeunes filles en fleurs et À la recherche du temps perdu ». Allons bon ! avec la Recherche réduite à l’une de ses parties, j’ai commencé à bouillir.

 

La dame a alors poursuivi pour annoncer l’étape suivante en assurant : « On aurait pu se rendre aussi à Rome grâce à Proust. Il était fasciné par les maîtres de la peinture italienne »…

 

Trop, c’est trop ! Là, j’ai éteint ma télévision. L’écrivain n’a jamais mis les pieds à Rome. C’est à Venise et à Padoue qu’il a contemplé les tableaux des peintres tant aimés.

 

Tant pis pour Cabourg. N’y a-t-il personne à Arte pour visionner les émissions extérieures (celle-ci est une production Éléphant Doc) et imposer les corrections nécessaires ? Là, ça n’a pas été fait.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Comment je n’ai pas vu l’émission d’Arte sur Cabourg”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Ce qui veut dire que des émissions sur des sujets que l’on ne connaît pas bien peuvent nous faire avaler bien des erreurs, des inexactitudes, de fausses idées, des interprétations de propos de spécialistes interviewés, etc.

  2. Patrice~

    Translated: « Enough is enough ! There, I turned off my TV. The writer has never set foot in Rome…. »

    This Fake-News is becoming scary.

    When a lay-reader has an opinion on something, that is completely different from a « professional » journalist or scholar.

    Shouldn’t they be held to a higher standard…than me?

    If they fail us….

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et