Le tapon ou le héron ?

Le tapon ou le héron ?

 

Un grand oiseau s’était posé sur la prairie de la Védière à Illiers-Combray.

 

(Laissez-moi vous prévenir que cette chronique raconte l’histoire drôle qui me met le plus en joie).

 

Un garçonnet se promenant sur la Grève avec son papa le voit, l’admire et dit à son père : « Oh, un tapon, comme il est beau. »

 

Entendant ça, le volatile se retourne.

 

Il s’approche et dit au gamin : « Héron, héron, petit, pas tapon. »

 

Et l’oiseau s’envole tandis que les vaches se rassurent : « Nous, nous le savions. C’est même un héron cendré. »

(Photos PL)

 

À ces mots, marchant à côté de moi le long de la Vivonne, le Héros de la Recherche de Proust me raconte la seule fois où il a vu un héron. Il en parle dans Du côté de chez Swann :

*je dirigeais Françoise du côté du Bois de Boulogne. Il était pour moi comme ces jardins zoologiques où l’on voit rassemblés des flores diverses et des paysages opposés ; où, après une colline on trouve une grotte, un pré, des rochers, une rivière, une fosse, une colline, un marais, mais où l’on sait qu’ils ne sont là que pour fournir aux ébats de l’hippopotame, des zèbres, des crocodiles, des lapins russes, des ours et du héron, un milieu approprié ou un cadre pittoresque ;

 

Il se passe de drôles de choses au bord du Loir à Illiers-Combray.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Comprenez que, Parisien et citadin toute ma vie, je m’émerveille de découvrir la vie à la campagne !

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Le tapon ou le héron ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Merci ! Vous m’avez bien fait rire ! Parole de fan de proustiste !
    Et j’ajouterai que vous avez eu de la chance de pouvoir approcher un héron de si près. Ils sont d’habitude bien plus farouches.
    Bonne fête de Toussaint !

  2. Les hérons « au long bec emmanché d’un long cou » (selon l’excellent observation de La Fontaine) sont très communs aux abords des piscicultures…

  3. Rires ici également ! très joli ! je retiens votre histoire drôle et si poétique, merci !

  4. Inutile de te dire que je suis mort de rire!

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et