Dans les pas de Marcel le botaniste

Dans les pas de Marcel le botaniste

 

C’est le plus proustien des paradoxes… Souffrant de maux respiratoires, l’écrivain, ne supportait pas les plantes, mais il en sème son œuvre à toutes les pages.

 

Dans la série des listes dont ce blogue a le secret, voici tous les végétaux de la Recherche… Tous, c’est-à-dire cent quatre-vingt-onze.

 

Définition : un végétal est un organisme  qui végète. Vivant, il respire, se nourrit, croît mais ne peut se déplacer. Il a des racines, des tiges, des feuilles et généralement des fleurs. Il transforme l’énergie reçue du soleil par ses feuilles, afin de se développer et de se multiplier.

 

On lit environ cinq cents fois « fleur » et ses dérivés dans À la recherche du temps perdu, « arbre », cent cinquante et « plante », une cinquantaine. Cette comptabilité est bonne pour un botaniste en gros. Ici, l’on détaille et les cent quatre-vingt-sept sont des végétaux précis et surtout nommés.

Avant le grand décorticage dans des chroniques à venir, exerçons votre connaissance de Proust avec des réponses spontanées, sans se référer au texte, à quelques questions simples (mais pas sans chausse-trapes).

 

1) Quel végétal est-il les plus cité dans la Recherche ?

 

2) Quel est le quinté de tête ?

 

3) Des deux qui est le plus cité —  la betterave ou le magnolia ?

 

4) Et entre le blé et le nymphéa ?

 

5) Quelles fleurs les hommes peuvent-ils porter à la boutonnière ?

 

6) Quels sont les deux légumes peints par Elstir ?

 

7) Quelle fleur donne-t-elle aussi son nom à un boulevard parisien et à des religieuses ?

 

8) Laquelle est-elle aussi un prénom féminin et une allée du bois de Boulogne ?

 

9) Le baron de Charlus cite sept variétés de poires devant Morel dans un restaurant de Saint-Mars-le-Vêtu. Quelles sont les deux intruses : Baronne de Rothschild, Bon Chrétien, Doyenné des Comices, Duchesse-d’Angoulême, Louise-Bonne d’Avranches, Maréchale Niel, Passe-Colmar, Triomphe de Jodoigne, Virginie-Dallet

 

10) Onze lieux sont nommés comme origines de douze végétaux. Pouvez-vous les réunir (une lettre face à un chiffre) ? [Attention aux pièges].

A – Asperge

B – Bouton d’or

C – Chêne

D – Herbe

E – Iris

F – Lilas

G – Orange

H – Rose

I – Tulipe

J – Vanille

K – Violette

 

1 – Amérique

2 – Argenteuil

3 – Delft

4 – Indes

5 – Japon

6 – Jérusalem

7 – Parme

8 – Pennsylvanie

9 – Perse

10 – La Réunion

11 – Valence

 

Demain, les réponses.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et