Fiche — X., le docteur (Paris)

X., le docteur [V]

Médecin français

 

Personnage fictif.

 

 

C’est un de ceux qui soignent Bergotte. Il est contredit par un confrère qui lui prescrit le remède qu’il a proscrit, estimant que cela met en danger ses reins et son cerveau. Du coup, l’autre médecin tempère sa propre prescription.

 

 

*Un de ses médecins étant doué de l’esprit de contradiction et de taquinerie, dès que Bergotte le voyait en l’absence des autres et, pour ne pas le froisser, lui soumettait comme des idées de lui ce que les autres lui avaient conseillé, le médecin contredisant, croyant que Bergotte cherchait à se faire ordonner quelque chose qui lui plaisait, le lui défendait aussitôt, et souvent avec des raisons fabriquées si vite pour les besoins de la cause que, devant l’évidence des objections matérielles que faisait Bergotte, le docteur contredisant était obligé, dans la même phrase, de se contredire lui-même, mais, pour des raisons nouvelles, renforçait la même prohibition. Bergotte revenait à un des premiers médecins, homme qui se piquait d’esprit, surtout devant un des maîtres de la plume, et qui, si Bergotte insinuait : «Il me semble pourtant que le Dr X. m’avait dit — autrefois bien entendu — que cela pouvait me congestionner le rein et le cerveau…» souriait malicieusement, levait le doigt et prononçait : «J’ai dit user, je n’ai pas dit abuser. Bien entendu, tout remède, si on exagère, devient une arme à double tranchant.» (V, 125)

 


CATEGORIES : Médecin, Personnage fictif, Roturier/ière/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et