Le médaillon de 1904

Le médaillon de 1904

 

Voyez ce médaillon.

 

Son propriétaire s’appelle Eric Hallberg. La biographie éclatée façon puzzle de ce monsieur est étourdissante de variété : né au Vésinet, fils d’un médecin, petit-fils du consul de Suède à Nice, marié à une Polonaise, élève en philosophie de Bachelard et Jankélévitch, médecin, champion de cross country, marathonien, boxeur, chasseur alpin en Algérie, skieur, pêcheur à la mouche, peintre depuis le lycée et Proustien depuis une dictée à la communale, abonné des séjours à Santa Fe (Nouveau-Mexique) et en Laponie (Finlande), habitant maintenant Maintenon (pour se rapprocher de Combray sans s’éloigner trop de Paris).

 

Cet octogénaire, qui récite de chic du Baudelaire, de l’Apollinaire et du Valéry, a fait l’acquisition du médaillon dont il jurerait qu’il est des doigts de Marie Nordlinger. Et devinez vers qui il s’est tourné pour l’aider dans ses recherches ? Eh oui, bibi ! Le voici, le jour où nous avons déjeuné ensemble à « La Madeleine d’Illiers ».

 

Spontanément, j’y ai reconnu la facture du médaillon placé sur la maison natale du père de Marcel Proust, Adrien, à côté du restaurant — mais je ne suis pas un spécialiste.

(Photos PL)

Ce portrait, signé de Marie, était sur la tombe au Père Lachaise avant d’être transféré à Illiers-Combray.

 

L’achat d’Eric Hallberg à prix plus que raisonnable chez un brocanteur maintenonnais est d’évidence troublant.

 

Marie Nordlinger (1876-1971) est une proche de Proust. Cousine anglaise de Reynaldo Hahn, elle a aidé Marcel à traduire Ruskin.

 

Les inscriptions sur le médaillon sont limpides : « 1904 » (l’année du bronze),  « Wanda William Laparra » (le nom d’épouse du modèle), « Née F.J.W. Landowski » (son nom de jeune fille).

 

William Julien Émile Édouard Laparra (1873-1920) est peintre. Wikipédia nous dit qu’il a fréquenté le sculpteur Paul Landowski. Seulement, la même source ajoute qu’il a épousé la fille d’un géologue, Fanny Bertrand.

Les Landowski ont habité le même immeuble que la famille Proust au 45, rue de Courcelles (selon Eric Hallberg qui m’a dit le tenir de Mireille Naturel). Mais lesquels ? Edward Landowski (1839-1882) qui a quitté la Pologne dans les années 1850 pour s’installer en France ? Avec Maria Januszkiewicz, il a eu six enfants, Paul étant le cadet et « Ladislas » Vincent (1867-1954) l’aîné. Est-ce lui le voisin, marié à Hermance Frédérique « Julie » Loewenstein, devenu également médecin et avec lequel Marcel a échangé une correspondance ?

[Ajout après publication grâce aux précieuses informations fournies par Hélène Moody :] Petite-fille du grand violoniste belge Henri Vieuxtemps, Franciszka Joanna Wanda est la sœur de Paul et la demi-sœur de Ladislas. Elle a bien épousé William Laparra à Paris en 1902 et elle est morte vers 1904.

 

J’ai nourri l’espoir d’en savoir encore plus en découvrant qu’il y avait encore, de nos jours, un médecin du nom de Landowski rue de Courcelles, au 40. Mais, en réponse à mes questions, le gynécologue m’a répondu que, « désolé », il n’avait « malheureusement aucune information à [me] donner à ce sujet ! »

 

Une presque homonyme ajoute à la confusion, la pianiste et claveciniste Wanda Landowska, née à Varsovie en 1879 et installée à Paris en 1900 où elle épouse Henri Lew et enseigne à la Schola Cantorum (citée dans la Recherche).

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Le médaillon de 1904”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Found…

    William LAPARRA
    -Union(s), enfant(s) et les petits enfants
    Marié en 1902 avec Wanda LANDOWSKI,
    née en 1877, décédée en 1904 à l’âge de 27 ans,
    Amie intime de Marcel Proust.

    (Parents : Edouard LANDOWSKI ca 1838-1882 & Julie VIEUXTEMPS 1846-1882)
    https://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr&n=laparra&p=william

  2. Not to be confused with Wanda Landowska, in 1922.
    Interesting photo ~ scroll down : http://www.musimem.com/hahn_reynaldo.htm

    Professeurs ayant donné des cours à l’Ecole Normale de Musique de Paris en mai et juin 1922. De gauche à droite, debout: Alfred Cortot, Reynaldo Hahn, Pablo Casals, Jacques Thibaud, Maurice Emmanuel, Marcel Dupré. De gauche à droite, assis: Wanda Landowska, Maurice Hayot, Mme Croiza.( Courtoisie du Monde Musical, in Le Canada Musical p.13, 2 décembre 1922, coll. Martial Morin. ) DR”

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et