Matin d’automne à Illiers-Combray

Matin d’automne à Illiers-Combray

 

Tous les jours, Violette et moi, accompagnés par le chien, nous partons nous promener du côté de la Grève longeant le Loir.

01-pieds

02-vl-biki

 

Ce matin, quelques images se sont imposées, la première — une feuille suspendue à une toile d’araignée à l’entrée du lavoir — me faisant penser à ces mots, quelque part dans Á l’ombre des jeunes filles en fleurs : « la diaphanéité dorée de deux feuilles d’automne ».

03-feuille-suspendue

 

J’ai eu les mêmes en tête après avoir traversé le pont en voyant une autre toile tissée sur un panneau :

04-toile

 

Sans commentaire, le tapis de feuilles :

07-feuilles-au-sol

 

Des arbres jaunis :

05-arbres-jaunis

 

Le vieux mur d’un jardin :

06-vieux-mur

 

Et, bien sûr, l’église, de partout visible :

08-eglise

 

Nous avons fini en apothéose automnale devant la Citadelle et son donjon d’opérette, renvoyant à un passage de Du côté de chez Swann :

Quand on se rapprochait et qu’on pouvait apercevoir le reste de la tour carrée et à demi détruite qui, moins haute, subsistait à côté de lui, on était frappé surtout du ton rougeâtre et sombre des pierres ; et, par un matin brumeux d’automne, on aurait dit, s’élevant au-dessus du violet orageux des vignobles, une ruine de pourpre presque de la couleur de la vigne vierge.

(Photos PL)

(Photos PL)

 

Ah, la belle saison que l’automne à Illiers-Combray.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Matin d’automne à Illiers-Combray”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. En effet, quelle est belle notre ville, avec ses couleurs d’automne ! Vos photographies sont pleines de poésie. Merci de nous les faire partager. Mireille Naturel.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et