D’étranges portraits japonais de Proust

D’étranges portraits japonais de Proust

 

Les Proustiens constituent une vaste chaîne artistique… Leurs maillons conduisent à de belles découvertes.

 

En voici une jolie démonstration : samedi après-midi, Jérôme Bastianelli (qui se présente ainsi sur Twitter : « Musée du quai Branly, musique (classique), littérature (Proust surtout), photographie, mathématiques et calembours) » poste ceci : « Au @YumejiArtMuseum, découverte du peintre Yumeji Takehisa, dont un dessin de 1910 fait un peu songer à #Proust 🙂 »

C’est accompagné de cette illustration :

1 Proust

 

Il s’agit d’une carte postale réalisée en 1910. Il ne peut s’agir que d’une ressemblance relevant de la coïncidence.

 

Dimanche matin, Laurence Grenier (« Proustpour tous ») retweete le message avec sa propre légende : « Le narrateur avec Odette en kimono.. »

 

Mais on n’en sait pas plus sur l’artiste. J’y suis donc allé voir : Yumeji Takehisa est né à Yoku dans la province de Okayama en 1884. Il est enterré cinquante ans plus tard à Tokyo. Entretemps, peintre et poète, engagé à l’extrême-gauche, il a connu une vie de Bohème.

 

Ses toiles illustrent des femmes minces aux grands yeux mélancoliques. Elles peuvent être accompagnées de personnages masculins. Mes recherches m’ont conduit à un autre « Proust » dans un dessin intitulé « Conte de la nuit bleue ».

2 Tale of Blue Night

 

J’en ai trouvé un autre tirant sur Charlie Chaplin :

3 Charlie Chaplin

 

Ces trouvailles ne font que confirmer la ressemblance déjà signalée ici (voir la chronique Charlot Proust).

 

J’ai continué à tirer sur la pelote japonaise pour trouver, sorti du pinceau du japonais, un Toulouse-Lautrec :

4 Toulouse-Lautrec

 

Là, c’est explicite, d’autant que Yumeji Takehisa a été surnommé « le Toulouse-Lautrec et Edvard Munch japonais ».

 

Ajoutez cette toile de 1920 intitulée « La Beauté et l’étranger » :

5 Beauty and the foreigner, 1920

 

Reconnaissez-vous un peintre ? Gauguin ? Et ci-dessous, un autre ? Ou un artiste ? Bruant ?

6 Bruant

 

Des Proustiens japonais pourraient nous être aussi utiles en nous traduisant les mots sur les œuvres.

 

Ah, sur quelle piste ne nous avez-vous pas menés, cher Jérôme !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “D’étranges portraits japonais de Proust”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Merci pour ce partage !
    Ces oeuvres sont d’une grande beauté !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et