Traces de Proust chez les Hindous

Traces de Proust chez les Hindous

 

Le Questionnaire de Proust se décline dans le monde entier… Illustration probante s’il en est : The Hindu, le journal indien le plus diffusé du pays, créé à Chennai (l’ancienne Madras), capitale du Tamil Nadu, publie chaque semaine l’interview d’une personnalité sous ce nom, avec les mêmes questions auxquelles Marcel a répondu adolescent.

The Hindu

Lu dans The Hindu : « The Proust Questionnaire is a weekly feature which derives its name from the French writer Marcel Proust, those personality-revealing responses to these questions went on to popularise this form of celebrity confession. »

 

C’est l’occasion de rappeler qu’un maharadjah s’est glissé dans À la Recherche du Temps perdu. Dans Sodome et Gomorrhe, c’est le protecteur du frère du chasseur qui louche : « Mon père était bien tombé aussi en trouvant pour mon jeune frère ce prince indien qu’il avait connu autrefois. Naturellement, c’est un autre genre. Mais la position est superbe. S’il n’y avait pas les voyages, ce serait le rêve. Il n’y a que moi jusqu’ici qui suis resté sur le carreau. »

Peut-être a-t-il fait le voyage au pays des castes (« dans cette vie de Combray où chacun est à jamais classé suivant les revenus qu’on lui connaît, comme dans une caste indienne », La Fugitive), rencontrant d’autres maharadjas.

Maharadjahs

 

Seul Shiva le sait.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et