Fiche — Général de Beautreillis (Paris)

Beautrellis, général de [III]

Militaire français

 

Personnage fictif.

 

Aristocrate.

 

 

Il assiste au dîner Guermantes.

Il discute avec Mme d’Arpajon avec laquelle il a un désaccord.

C’est un antidreyfusard qui n’éprouve pas le besoin d’exprimer ses convictions.

La duchesse de Guermantes promet mollement d’intervenir auprès de lui pour que Robert de Saint-Loup soit muté ailleurs.

 

 

*— Mme d’Arpajon aime beaucoup la poésie, dit à Mme de Guermantes la princesse de Parme, impressionnée par le ton ardent avec lequel le discours avait été prononcé.

— Non, elle n’y comprend absolument rien, répondit à voix basse Mme de Guermantes, qui profita de ce que Mme d’Arpajon, répondant à une objection du général de Beautreillis, était trop occupée de ses propres paroles pour entendre celles que chuchota la duchesse. (III, 344)

*— Victor Hugo n’est pas aussi réaliste que Zola, tout de même ? demanda la princesse de Parme.

Le nom de Zola ne fit pas bouger un muscle dans le visage de M. de Beautreillis. L’antidreyfusisme du général était trop profond pour qu’il cherchât à l’exprimer. Et son silence bienveillant quand on abordait ces sujets touchait les profanes par la même délicatesse qu’un prêtre montre en évitant de vous parler de vos devoirs religieux, un financier en s’appliquant à ne pas recommander les affaires qu’il dirige, un hercule en se montrant doux et en ne vous donnant pas de coups de poings. (III, 348)

*C’est que je crois que M. de Saint-Loup n’est pas dans un endroit très rassurant, dit la princesse [de Parme].

— Que voulez-vous, répondit la duchesse, il est dans le cas de tout le monde, avec la différence que c’est lui qui a demandé à y aller. Et puis, non, ce n’est pas dangereux; sans cela vous pensez bien que je m’en occuperais. J’en aurais parlé à Saint-Joseph pendant le dîner. Il est beaucoup plus influent, et d’un travailleur! Vous voyez, il est déjà parti. Du reste ce serait moins délicat qu’avec celui-ci, qui a justement trois de ses fils au Maroc et n’a pas voulu demander leur changement; il pourrait objecter cela. Puisque Votre Altesse y tient, j’en parlerai à Saint-Joseph… si je le vois, ou à Beautreillis. Mais si je ne les vois pas, ne plaignez pas trop Robert. On nous a expliqué l’autre jour où c’était. Je crois qu’il ne peut être nulle part mieux que là. (III, 360)

 

 

 


CATEGORIES : Aristocrate, Militaire, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Fiche — Général de Beautreillis (Paris)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. N’oublions pas les généraux de Beauserfeuil et/ ou de Monserfeuil! Ils sont des amis aussi grands de la duchesse que les gnénéraux de Beautreillis et Saint-Joseph. Le général de Beauserfeuil/Monserfeuil (dans mon quarto même parfois Beaucerfeuil) selon Oriane est sourd comme un pot, n’est victorieux dans les arrondissements que dans celui de sa femme toujours enceinte, est trop important dans les yeux du duc de Guermantes pour pouvoir aider son Altesse de Parme et Robert de Saint-Loup en Maroc, pense brutalement que le collier de la duchesse est faux et est capable finalement de faire du prince de Guermantes un anti-Dreyfusard. Bravo!

  2. Pardon – de faire du prince de Guermantes un Dreyfusard!

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et