Proust en manga (oui, oui !)

Proust en manga (oui, oui !)

 

J’ai d’abord cru à une blague… Quand le Norpois préfectoral m’a parlé d’une adaptation d’À la recherche du temps perdu en bande dessinée japonaise, j’ai cru qu’il plaisantait, mais Denis Gaillard, conseiller diplomatique à la Préfecture de la Région Centre-Val de Loire, avait la componction que sa fonction exige.

 

Mieux, il m’a envoyé l’ouvrage. Ainsi, l’intégrale de Proust tient en près de 400 pages dans cet incomparable style qui justifie la traduction de « manga : « image dérisoire » ou « dessin non abouti ».

 

C’est parfois à frémir tant il y a d’onomatopées pour exprimer les sentiments proustiens.

 

Mais voyez plutôt ces sept extraits d’un ouvrage où les auteurs s’en sont donnés à cœur joie, spécialement dans les scènes osées :

 

Face à une telle concurrence, si j’étais (disons) Stéphane Heuet, traducteur officiel de la Recherche en BD, la tentation serait forte d’enfouir mes crayons au fond d’un tiroir, vaincu par ces étranges estampes japonaises !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Proust en manga (oui, oui !)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. AAAhhhh… Audiard…. On les reconnaît…

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et