Nids d’alcyon, d’espions, de frelons

Nids d’alcyon, d’espions, de frelons

 

Toujours trépidante, la vie à Illiers-Combray n’est pas sans risques… Il a fallu qu’une voiture de pompiers…

01-camion-1

 

… puis deux…

02-camions-2

 

… viennent stationner devant chez moi pour que je m’aperçoive, horrifié, que le danger guettait à quelques mètres, menaçant et bien caché.

03-arbre

 

À la recherche du temps perdu est décidément bien caché chez le fou de Proust, se dit le visiteur. Qu’il se détrompe !

 

Il y a onze occurrences de « nid » dans l’œuvre : trois sans précision, un d’hirondelle de mer, un de pigeons, un d’oiseau non nommé et trois d’alcyon.

Oui, alcyon : oiseau fabuleux de la mythologie grecque et d’heureux présage, il doit sa naissance à la métamorphose d’Alcyone, fille d’Éole, et ne fait son nid que sur une mer calme.

04-alcyon

 

Le délicat Marcel a bien retenu que ce nid est doux.

*À la fois plume et corolle, ainsi que certaines floraisons marines, une grande fleur blanche, duvetée comme une aile, descendait du front de la princesse le long d’une de ses joues dont elle suivait l’inflexion avec une souplesse coquette, amoureuse et vivante, et semblait l’enfermer à demi comme un œuf rose dans la douceur d’un nid d’alcyon. […] Et dans la baignoire asséchée, émergée, qui n’appartenait plus au monde des eaux, la princesse cessant d’être une néréide apparut enturbannée de blanc et de bleu comme quelque merveilleuse tragédienne costumée en Zaïre ou peut-être en Orosmane ; puis quand elle se fut assise au premier rang, je vis que le doux nid d’alcyon qui protégeait tendrement la nacre rose de ses joues était, douillet, éclatant et velouté, un immense oiseau de paradis. III

*Moi qui connaissais plusieurs Albertine en une seule, il me semblait en voir bien d’autres encore reposer auprès de moi. Ses sourcils, arqués comme je ne les avais jamais vus, entouraient les globes de ses paupières comme un doux nid d’alcyon. V

 

Le nom désigne aussi le martin-pêcheur.

05-alcyon-pie

 

Les deux derniers nids de la Recherche abritent (ou pas) des agents secrets, tel l’hôtel de Jupien.

*Mais je compris ensuite qu’elles n’avaient évidemment contre elles que de ne pas faire partie du nid d’espionnage, car un simple marin s’étant présenté un moment après, on se hâta de lui donner le n° 28. […] Je compris maintenant pourquoi on avait eu besoin des bras solides du marin. Si on avait éloigné de paisibles bourgeois, ce n’était donc pas qu’un nid d’espions que cet hôtel. Un crime atroce allait y être consommé si on n’arrivait pas à temps pour le découvrir et faire arrêter les coupables. VII

 

Et moi, que viens-je faire ici ? Comment, vous n’avez pas deviné ? Vous n’avez rien vu dans la photo de l’arbre en face de chez moi ? Regardez de plus près.

06-nid

 

Oui, un nid. De frelons. Ça vole comme les alcyons et c’est envahissant comme les espions. Sortes de grosses guêpes, ils piquent et peuvent faire très mal. Et voilà pourquoi les sapeurs-pompiers d’Eure-et-Loir ont fait le déplacement habillés comme des spationautes.

07-pompiers-nacelle

08-echelle-1

09-echelle-2

 

Mission accomplie. On redescend.

(Photos PL)

(Photos PL)

 

En début d’après-midi, les frelons ont été expulsés avec succès. Vive les pompiers ! Ah, Proustiennes et Proustiens de Paris, New York, Buenos Aires ou Delhi, vous ne vous doutez pas combien vous bénéficiez d’un environnement paisible par rapport à Illiers-Combray exposé à tant de périls.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Nids d’alcyon, d’espions, de frelons”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Oh no, I understand completely. Horrible stings.
    In Virginia, I once had a similar nest. Then, one day, it just disappeared. Never thought about it again…until this moment. 😉

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et