La Recherche au féminin

La Recherche au féminin

 

Les questions n’en finissent pas à propos de l’œuvre de Marcel Proust. Les plus simples restent à poser. Ainsi, celle-ci, glissée par l’ami Feitveau dans un commentaire sur ce blogue : « je me demande quelle est la proportion respective de femmes et d’hommes dans la Recherche. J’entends de personnages actifs, hors ceux qui sont seulement nommés. »

 

Sous un aspect badin, l’air de pas y toucher, il m’intime un ordre : « Allez, le proustiste, au turbin ! » Mais comment m’y prendre. La seule méthode sérieuse consisterait à classer les personnages par sexe au fur et à mesure de la lecture. « Oh, Fetiveau, je n’ai qu’une vie ! » J’ai réfléchi et j’ai pensé aux décorticages suivants :

Combien de « M. » et « Monsieur » ? Combien de « Mme » et « Madame » ?

2 696 et 462 pour les premiers, soit un total de 3 158 ; 3 109 et 258 pour les secondes, soit un total de 3 367, mais il faut ajouter les 319 « Mlle » et les 37 « Mademoiselle », soit 3 723. Pour en donner la bonne mesure, j’ai demandé à mon cadet mathématicien, Olivier, de me calculer le rapport : 18 % de plus.

 

Parallèlement, il y a plus de « femme » que d’« homme », 2 056 contre 1 605 (28 % de plus) et le double de « féminin » que de « masculin », 54 contre 25.

 

J’ai recherché d’autres marqueurs : « robe », 142 occurrences ; jupe, 32 (mais la jupe-culotte est portée par des « Africains ») ; culotte 7 (mais chez les Vaugoubert, « c’était le mari qui portait les jupes et la femme les culottes ») ; pantalon, 12 ; smoking, 21 ; veston 29 ; costume, 47. Quatre des 30 cravates sont portées par des femmes et une veste sur 7.

 

Sans regarder mes notes, sans ouvrir la Recherche, comme ça spontanément, le sexe faible a effectivement une présence forte chez Proust :

Dans la famille du Héros, la mère et la grand’mère plus que le père ;

Chez les Guermantes, Oriane et Mme de Villeparisis, mais aussi Palamède et Saint-Loup ;

Dans le couple Verdurin, c’est Madame qui porte la culotte ;

Les jeunes filles en fleurs…

 

Est-ce vraiment surprenant ? Une étude approfondie s’impose.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “La Recherche au féminin”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Voilà un beau travail de bénédictin.
    Merci de m’avoir ôté d’une incertitude.
    J’avais pensé, pour ma part, qu’il suffisait de prendre la liste des personnages et de pointer au fur et à mesure ceux de l’un et l’autre sexe (en supposant qu’il n’y en ait que deux) ayant un rôle actif dans la Recherche. Vous me direz que j’aurais pu m’y coller moi-même.
    Mais il me semblait que Frère Olivier, entre none et matines, avait la possibilité de concocter pour ce faire un algorithme ad hoc.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et