Golo et les gigolos

Golo et les gigolos

 

L’un est odieux, les autres ne sont que vénaux !

 

Golo est un sale type, contre-héros des aventures de Geneviève de Brabant dont le jeune Héros de Du côté de chez Swann se délecte grâce à la lanterne magique installée dans sa chambre à Combray.

 

Je suis émerveillé par la musique de la phrase où il apparaît :

*Au pas saccadé de son cheval, Golo, plein d’un affreux dessein, sortait de la petite forêt triangulaire qui veloutait d’un vert sombre la pente d’une colline, et s’avançait en tressautant vers le château de la pauvre Geneviève de Brabant.

 

L’histoire — la légende — est la suivante : Geneviève, fille du duc de Brabant, est l’épouse du palatin Siffroi. Marié depuis quelque temps, mais n’ayant pas encore d’enfants, le palatin doit la quitter pour rejoindre Charles Martel et son armée. Geneviève, enceinte le jour du départ de son mari mais sans qu’elle le sache encore, est confiée à l’intendant Golo. Celui-ci n’étant pas parvenu à la séduire, il la dénonce en affirmant qu’elle vient de donner le jour au fruit d’un adultère. Par courrier, Siffroi ordonne à Golo de faire noyer la mère et l’enfant.

L’intendant livre les deux victimes à des domestiques, qui, parvenus dans une forêt voisine, sont émus et attendris. Ils décident de leur laisser la vie et de les abandonner dans ce lieu sauvage. Pendant plusieurs années, Geneviève et son enfant survivent dans la forêt grâce au lait d’une biche qui s’est attachée à eux. Un jour, lors d’une chasse, Siffroi parvient jusqu’à la grotte où vit Geneviève.

Devant le caractère miraculeux de cette rencontre, il comprend la vérité et fait exécuter son intendant Golo. À l’emplacement des retrouvailles, et en remerciement pour sa protection, Geneviève de Brabant fait ériger une chapelle en l’honneur de la Vierge.

 

Très populaire, la légende a aussi fait l’objet d’estampes, de feuilles de colportage dont j’ai pu admirer une version lors d’un dîner organisé par Laurence Grenier. Il y avait là Antoine Théry, « proustien pas exclusif », tout fier (à juste titre) de montrer son bien, une feuille avec douze images coloriées et légendées racontant l’Histoire de Geneviève de Brabant, achetées il y a deux décennies dans un marché aux livres.

Il m’a autorisé à la photographier. Voici l’une des cases et son récitatif :

*Le perfide Golo...

 

Voilà pour Golo. Quant aux gigolos de la Recherche, qui n’ont finalement de commun avec l’infâme que deux syllabes, nous en traiterons demain.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Golo et les gigolos”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Strange.
    When I read for the first time…I believed the Narrator was alone in his bedroom
    and was even more surprised to realize Golo stopped to listen to the great-aunt reading the moral tale about his actions!

    « Golo s’arrêtait un instant pour écouter avec tristesse le boniment lu à haute voix par ma grand’tante et qu’il avait l’air de comprendre parfaitement, conformant son attitude, avec une docilité qui n’excluait pas une certaine majesté, aux indications du texte ; puis il s’éloignait du même pas saccadé. » MP

    « Golo stopped for a moment and listened sadly to the accompanying patter read aloud by my great-aunt, which he seemed perfectly to understand, for he modified his attitude with a docility not devoid of a degree of majesty, so as to conform to the indications given in the text; then he rode away at the same jerky trot. » MP (Modern Library M/K/E)

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et