Nina disparue

Nina disparue

 

Nina Companeez n’est plus… La réalisatrice est morte hier à 77 ans.

Elle avait admirablement su transposer À la Recherche du temps perdu à la télévision. En deux épisodes, Nina Companeez a mis son élégance au service d’un texte auquel les plus grands — Visconti et Losey— avaient renoncé à se confronter. Elle a osé très simplement, avec l’audace des amoureuses qui ne veulent pas s’en laisser conter.

Il se trouve qu’hier, j’ai revu sur OCS City cette Recherche prétendument infaisable. J’ai été séduit comme la première fois, sans m’abriter derrière quelque réticence convenue. Mme Companeez n’a pas eu la prétention élitaire de Volker Schlöndorff (Un Amour de Swann), de Raul Ruiz (Le Temps retrouvé) ou de Chantal Akerman (La Captive). Elle n’a pas cherché à réaliser un film proustien pour des Proustiens. Sa réalisation a été diffusée en 2011 sur France 2 pour des millions de téléspectateurs dont la très grande majorité n’avaient jamais ouvert les livres du cher Marcel.

551 Nina Companeez

 

Proust pour le grand public : certains l’ont rêvé, Nina Companeez l’a fait. Hommage sincère.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

5 comments to “Nina disparue”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Nina Companeez a toujours rendu un hommage discret à son cher Proust dans ses séries. Pour mémoire, dans « Les dames de la côte » (série éminemment proustienne), Fanny, l’héroïne, fait découvrir la Recherche à son cousin Marcel, dans ‘Le chef de famille », l’héroïne a un portrait de Proust dans sa chambre, etc.
    En ce qui concerne sa version de la Recherche à la télévision, j’ai trouvé la série remarquable mais ai eu beaucoup de mal avec le jeu (sur)affecté de M. Lescot…

  2. Thierry, mais Proust lui-même était (sur)affecté ! Comment voulez-vous jouer le narrateur de la Recherche, vous ? Façon « Gabin trempant sa madeleine dans son thé » ?

  3. Oui, Patrice, je pensais effectivement à cette scène, dont personne ne peut nier la drôlerie !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et