50 exemples de ce que Proust n’a jamais fait

50 exemples de ce que Proust n’a jamais fait

 

N’a pris le métro, même en 1ère classe ;

N’a soulevé des haltères, même en métal précieux ;

N’a lu à haute voix ses longues phrases sans manquer d’étouffer ;

N’a écrit des obscénités, même s’il en a pensé ;

N’a dansé, même la valse ;

N’a lavé ses chaussettes, même à l’armée ;

N’a confondu une duchesse et une archiduchesse, ni un comte et un vicomte ;

Ne s’est rongé ses ongles, même en état de grande anxiété ;

N’a eu d’animal domestique, même avec pedigree ;

N’a tutoyé Céleste, ni son Odilon de mari ;

N’a roté en public, ni pété ;

N’a aspergé d’encre ses camarades de lycée, ni piqué leurs mains de son porte-plume ;

N’a laissé d’enregistrement de sa voix, paraît-il de crécelle ;

N’a voyagé hors d’Europe, ni projeté de le faire ;

N’a visité la Tour Eiffel, même en ascenseur ;

N’a été ivre, même s’il aimait boire ;

N’a dormi dans un hôtel bon marché, mais dans une pension de famille, si ;

N’a cité Gide, ni Cocteau ;

N’a été photographié avec des lunettes, ni même un monocle ;

N’a mis un maillot de bain, même pour se baigner à la piscine du Ritz ;

N’a fait l’amour avec une femme, même s’il l’a rêvé ;

N’a planté un clou, mais il a été celui de plus d’une soirée ;

N’a rencontré Alfred Dreyfus, même s’il l’a soutenu ;

N’a joué aux cartes, même au bridge ;

N’a mis de porte-jarretelles, malgré sa part féminine ;

N’a joué à cracher le plus loin possible, ni à pisser de même ;

N’a embarqué dans un avion, ni dans un paquebot ;

N’a fait son marché, même avec un cabas griffé ;

N’a été en bonne santé, même quand il n’était pas malade ;

N’a traversé la Manche, ni la Méditerranée ;

N’a manqué de respect à sa maman, ni à son papa ;

N’a chahuté au lycée, même à la récré ;

N’a cherché à comprendre la Bourse, même s’il y a beaucoup perdu ;

N’a joué aux billes avec une Gilberte, ni couché avec une Albertine ;

N’a porté de col roulé, même si ça tient chaud ;

N’a pincé les fesses d’une jeune fille, peut-être d’un garçon ;

N’a cité Picasso, ni Satie ;

N’a mis un béret sur la tête, même en cachemire ;

N’a bu un petit blanc sec, même dans un établissement chic ;

N’a mis les pieds chez la comtesse Greffulhe, ce n’est pas faute d’avoir essayé ;

N’a pris le volant d’une automobile, mais il a fait de la bicyclette ;

N’a fait le poirier, ni les pieds au mur ;

N’a regardé sous les jupes des filles ;

N’a lu les modes d’emploi d’outils techniques, même simples ;

N’a été soigné par son père, ni par son frère ;

N’a fumé de haschich, ni d’opium ;

N’a croisé de champions cyclistes, ni de boxeurs professionnels ;

N’a coupé des fleurs, même des aubépines ;

N’a fait un gueuleton, même s’il était fine gueule ;

N’a vu l’intégrale de la Recherche en librairie, il est mort avant.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

7 comments to “50 exemples de ce que Proust n’a jamais fait”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. J’ai un doute ! Il me semble avoir vu une photo de Marcel Proust sur le pont d’un paquebot, allongé sur une chaise longue et emmitouflé de couvertures ?

  2. En tout cas, il n’a jamais non plus navigué sur internet.

  3. Pas de paquebot pour Proust (je crois)…
    Il ne s’est rendu que dans deux pays étrangers : l’Italie et la Hollande. À ma connaissance, c’était en train.
    La seule trace d’un embarquement se situe en septembre 1904. Le 8, Marcel se rend au Havre, en train, où il doit embarquer pour une croisière sur le yacht de M. Mirabaud, beau-père de Robert de Billy. À bord : la fille et le gendre, Mme Jacques Faure, Mlle Oberkampf, Mme Fortoul. Le 11, visite de Cherbourg ; le 12 de Dinan. Malade, il rentre à Paris en train.
    Pour la photo, ne confondez-voius pas avec cette de Venise dont je me suis servi pour ma chronique Charlot Proust ?
    Bon week-end, chère Clopine.

  4. Vous avez raison, mais je n’ai pas tout-à-fait tort : la photo existe ailleurs que dans mon souvenir, c’est dans le Painter (p.32-33 du second tome) que je l’ai vue. Grâce à vous, j’ai été rechercher les 2 tomes, ça devait faire trente ans que je ne les avais plus ouverts ! Ma mémoire avait pourtant tout transformé : c’est une jeune femme qui est allongée sous les couvertures et vous avez raison, ce n’est pas un paquebot mais le yacht Hélène ! Du coup, j’ai feuilleté le Painter : j’ai revu les croquis de Proust lui-même qui « synthétisent le gothique prétentieux ». J’ai pensé (parce que je suis méchante !) qu’Alain Finkielkraut pourrait lui aussi être qualifié de « gothique prétentieux », mais chuut, ne le disons pas trop fort, ça pourrait lui faire de la peine, et aussi à vous, si c’est l’un de vos amis ! Bien à vous !

  5. Est-on sûr que Proust n’ait jamais mis de maillot de bain à Cabourg?
    De même, il paraît que le père Adrien aurait incité Laure Heyman à déniaiser Marcel pour le détourner de sa tendance homo. Y-a-t-il eu passage à l’acte?
    En ce qui concerne la voix de Proust, je lis sur le site tierslivre.net qu’il en aurait fait un enregistrement chez Pathé en compagnie de Baudelaire, mais le rouleau n’a jamais été retrouvé.
    Enfin, pour en terminer avec mes désobligeantes remarques, d’après Céleste, Robert a quand même appliqué des ventouses et donné de l’oxygène à Marcel le dernier jour de sa vie.

  6. J’ai oublié la lettre de 1889 au grand-père où il dit avoir été au bordel et n’avoir pas pu baiser. Ce bordel était peut-être en fait un hôtel du genre Le Cuziat.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et