Fiche — Doodica et Rosita (Paris)

Doodica et Rosita Neik (en réalité, Radica) [V]

Sœurs siamoises

 

Personnages réels.

(1888-1902/1903) Âge Proust — 17 ans.

 

Elles naissent à Orissa, en Inde. Elles sont xiphopages, c’est-à-dire réunies par une bande de cartilage du bas du sternum au nombril commun. Le docteur Eugène-Louis Doyen (avec qui Proust a voyagé et qui a servi de modèle pour Cottard) les sépare le 9 février 1901. En pionnier du film médical, le chirurgien tourne Séparation des sœurs siamoises Radica et Doodica. L’opération est considérée comme un succès, mais Doodica meurt peu après. Rosita survit un an avant de mourir de la tuberculose, dans un sanatorium parisien.

C’est à tort que certains en font une attraction de Barnum. Le  cirque a exhibé les Américaines Millie et Christine McCoy, sous le nom de « Rossignol à deux têtes ».

Doodica et Radica

Doodica et Radica

 

 

Avec leurs deux têtes pour un seul corps, elles sont évoquées par le Héros alors qu’il est couché avec Albertine. Mais le sujet n’est pas leur handicap, plutôt la duplicité de la jeune fille lesbienne accolée à une autre femme.

 

 

*On comprend, à la rigueur, que les lettres que vous écrit quelqu’un soient à peu près semblables entre elles et dessinent une image assez différente de la personne qu’on connaît pour qu’elles constituent une deuxième personnalité. Mais combien il est plus étrange qu’une femme soit accolée, comme Rosita à Doodica, à une autre femme dont la beauté différente fait induire un autre caractère, et que pour voir l’une il faille se placer de profil, pour l’autre de face. (V, 46)

 

 

 


CATEGORIES : Etranger, Personnage réel/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et