De chez Rothschild à l’Élysée

De chez Rothschild à l’Élysée

 

Y aurait-il un passage direct entre les bureaux de la banque Rothschild et ceux du palais présidentiel ? Si vous cherchez un fantasme complotiste, passez votre chemin !

La question est factuelle : il y a près d’un demi-siècle, un homme de droite est entré à l’Élysée après avoir travaillé chez Rothschild. Aujourd’hui, un homme de gauche est bien placé pour occuper à son tour le fauteuil de président de la République. Georges Pompidou et Emmanuel Macron ont ainsi emprunté le même parcours.

 

Ah, les Rothschild ! La famille aux origines juives ashkénazes allemandes et aux branches multiples (allemande, française, britannique) s’est fait connaître depuis le XVIIIe siècle dans les domaines de la banque et de la finance.

De fait, ils nourrissent les obsessions antisémites les plus nauséabondes. Heureusement, au final, même s’ils (se) font peur, les Français évitent les inquiétantes dérives et c’est en toute sérénité qu’ils ont confié le pouvoir suprême à M. Pompidou et qu’ils le feront (peut-être) à M. Macron.

 

Les Rothschild : dans À la recherche du temps perdu aussi, ils incarnent l’argent tout puissant.

 

Leur nom apparaît douze fois. Les citations sont globales ou individualisées : les Rothschild :

S’ils sont riches et puissants, les Israëls le sont tout autant, selon l’épouse du financier.

Ils symbolisent l’antisémitisme du prince de Guermantes. Swann raconte au Héros qu’il a laissé brûler une aile de son château plutôt que de demander de l’aide aux Rothschild, ses voisins.

Vingt ans après l’affaire Dreyfus, on rappelle que la duchesse de Guermantes les recevait.

 

Edmond de Rothschild, philanthrope et collectionneur, figure du sionisme (1845-1934).

 

Il sert de comparaison de richesse à la princesse de Parme qui peut se dire, in petto, qu’elle a trois fois plus d’actions de Royal Dutch que lui.

Est-ce lui qui est cité, avec sir Rufus Israels, dans des histoires du père de Bloch qui le présente de telle façon qu’on peut croire qu’il les a personnellement connus ?

 

 

La baronne Leonora « Laure » von Rothschild (1837-1911), épouse du baron Alphonse, banquier et collectionneur (1827-1905).

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle conseille à une coreligionnaire qui a usurpé le titre de comtesse de M. de payer le denier de saint Pierre destiné au pape pour faire plus vrai, mais elle n’est pas écoutée.

Au dîner chez les Guermantes, le Héros se souvient d’un incident lors de la matinée chez Mme de Villeparisis.

Elle n’est pas reçue chez la princesse de Guermantes, mais elle l’est chez la duchesse. Elle a donné son nom a une rose, ainsi que la maréchale Niel. Le baron en est choqué parce que la première est juive et la seconde épouse d’un maréchal d’Empire.

Chez les Guermantes, M. de Bréauté rapporte un mot anti-dreyfusard de M. Cartier chez M. de La Trémoïlle qui l’a engueulé : il veut d’autant moins que l’Affaire soit évoquée chez lui que la baronne de Rotschild était présente. Commentaire du duc de Guermantes : elle et son mari, comme tous les juifs sont dreyfusards, même si le couple n’en parle jamais.

 

J’allais oublier : il y a une treizième occurrence mais elle désigne un grand vin, le « mouton rothschild » !

 

Et comme je ne vous cache rien, je me réjouirais de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

Les extraits

*Lady Rufus Israëls, elle, savait à merveille qui étaient ces gens qui prodiguaient à Swann une amitié dont elle était jalouse. La famille de son mari qui était à peu près l’équivalent des Rothschild faisait depuis plusieurs générations les affaires des princes d’Orléans. II

*— Pour le prince de Guermantes, dis-je [à Swann], il est vrai, on m’avait dit qu’il était antisémite.

— Oh ! celui-là, je n’en parle même pas. C’est au point que, quand il était officier, ayant une rage de dents épouvantable, il a préféré rester à souffrir plutôt que de consulter le seul dentiste de la région, qui était juif, et que plus tard il a laissé brûler une aile de son château, où le feu avait pris, parce qu’il aurait fallu demander des pompes au château voisin qui est aux Rothschild. III

*On fit valoir que la duchesse était dreyfusarde (l’affaire Dreyfus était pourtant terminée depuis longtemps, mais vingt ans après on en parlait encore, et elle ne l’était que depuis deux ans), recevait les Rothschild, qu’on favorisait trop depuis quelque temps de grands potentats internationaux comme était le duc de Guermantes, à moitié allemand. V

 

*[Bloch père, cité par Bloch fils :] « Un critique militaire très fort, qui avait savamment déduit avec preuves à l’appui pour quelles raisons infaillibles dans la guerre russo-japonaise, les Japonais seraient battus et les Russes vainqueurs », ou bien : « C’est un homme éminent qui passe pour un grand financier dans les milieux politiques et pour un grand politique dans les milieux financiers. » Ces histoires étaient interchangeables avec une du baron de Rothschild et une de sir Rufus Israëls, personnages mis en scène d’une manière équivoque qui pouvait donner à entendre que M. Bloch les avait personnellement connus. II

*Tes aïeux étaient princes de Clèves et de Juliers dès 647 ; Dieu a voulu dans sa bonté que tu possédasses presque toutes les actions du canal de Suez et trois fois autant de Royal Dutch qu’Edmond de Rothschild ; ta filiation en ligne directe est établie par les généalogistes depuis l’an 63 de l’ère chrétienne ; tu as pour belles-sœurs deux impératrices. III

 

*Du moment qu’on prend un nom auquel on n’a pas droit, le mieux est de ne pas faire tant d’histoires, comme notre excellente amie, la prétendue comtesse de M. qui, malgré les conseils de Mme Alphonse Rothschild, refusa de grossir les deniers de saint Pierre pour un titre qui n’en serait pas rendu plus vrai. III

*Je me souvenais très bien de ce soir-là, à cause d’un incident absolument insignifiant. Mme de Villeparisis avait présenté Bloch à Mme Alphonse de Rothschild, mais mon camarade n’avait pas entendu le nom et, croyant avoir affaire à une vieille Anglaise un peu folle, n’avait répondu que par monosyllabes aux prolixes paroles de l’ancienne Beauté quand Mme de Villeparisis, la présentant à quelqu’un d’autre, avait prononcé, très distinctement cette fois : « la baronne Alphonse de Rothschild ». Alors étaient entrées subitement dans les artères de Bloch et d’un seul coup tant d’idées de millions et de prestige, lesquelles eussent dû être prudemment subdivisées, qu’il avait eu comme un coup au cœur, un transport au cerveau et s’était écrié en présence de l’aimable vieille dame : « Si j’avais su ! » exclamation dont la stupidité l’avait empêché de dormir pendant huit jours. III

*Jamais elle [la princesse de Guermantes] n’eût reçu Mme Alphonse de Rothschild, qui, intime amie de Mme de la Trémoïlle et de Mme de Sagan, comme Oriane elle-même, fréquentait beaucoup chez cette dernière. IV

*[Charlus à Morel :] Je suis assez sensible aux noms ; et dès qu’une rose est un peu belle, on apprend qu’elle s’appelle la Baronne de Rothschild ou la Maréchale Niel, ce qui jette un froid. IV

*Cartier a été tancé d’importance par cet excellent La Trémoïlle qui, avec beaucoup de raison, ne veut jamais qu’on parle dans son salon de ce que j’appellerai, comment dire ? les affaires en cours, et qui était d’autant plus contrarié qu’il y avait là Mme Alphonse Rothschild. Cartier a eu à subir de la part de La Trémoïlle une véritable mercuriale. — Bien entendu, dit le duc, de fort mauvaise humeur, les Alphonse Rothschild, bien qu’ayant le tact de ne jamais parler de cette abominable affaire, sont dreyfusards dans l’âme, comme tous les Juifs. V

 

*[Charlus :] D’ailleurs, n’est-ce pas déjà depuis un an Pompéï par fragments, chaque soir, que ces gens se sauvant dans les caves, non pas pour en rapporter quelque vieille bouteille de mouton rothschild ou de saint-émilion, mais pour cacher avec eux ce qu’ils ont de plus précieux, comme les prêtres d’Herculanum surpris par la mort au moment où ils emportaient les vases sacrés ? VII

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et