Calembours présidentiels

Calembours présidentiels

 

Ils sont onze… Le Conseil constitutionnel a officialisé la liste des candidats à l’élection présidentielle française — deux femmes et neuf hommes. Le rendez-vous, si important, est obsédant au point que j’ai pensé ces compétiteurs en feuilletant la Recherche à travers quelques paronymies.

Saurez-vous les retrouver ?

 

je la laisse dans la salle à manger I

aboutonnez voir votre paletot et filons I

sur le rebord du pont, laissant pendre ses jambes II

la Chronique mondaine II

affolés tout à l’heure par des coups de marteau III

mêlant à son ardente conviction IV

Tout l’un ou tout l’autre IV

c’était bien la peine V

la maison de Gramont VI

cheminant à pas de loup VII

à celui qu’on avait connu VII

 

Oui, je sais, le calembour n’est pas un genre noble et le docteur Cottard l’illustre à merveille. Mais je dirai, comme Oriane de Guermantes, que c’est une « plaisanterie stupide »… tout en y succombant. Pardon.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Calembours présidentiels”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. je la laisse dans la salle à manger I J. Lassalle
    aboutonnez voir votre paletot et filons I François Fillon
    sur le rebord du pont, laissant pendre ses jambes II N. Dupont Aignan
    la Chronique mondaine II B. Hamon
    affolés tout à l’heure par des coups de marteau III Nathalie Arthaud
    mêlant à son ardente conviction IV Mélenchon
    Tout l’un ou tout l’autre IV Poutou
    c’était bien la peine V M. Le Pen
    la maison de Gramont VI E. Macron
    cheminant à pas de loup VII J. Cheminade
    à celui qu’on avait connu VII Asselineau

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et