Chères ratures (chères)

Chères ratures (chères)

 

Heureusement que j’ai un frère fortuné… L’Éducation nationale paie bien et Olivier, mon cadet, est un gestionnaire avisé, sachant faire fructifier son argent dans des placements prudents mais habiles. Je ne puis avoir pour lui que « le sourire du paysan attaché à sa glèbe qui voit des hommes plus libres et plus fortunés passer au-dessus de sa tête » (Sodome et Gomorrhe).

 

Après une carrière de prof de maths, il peut ainsi profiter d’achats que je ne saurais m’offrir. Il avait déjà acquis un exemplaire du fac-similé des premières épreuves corrigées de Du côté de chez Swann, Combray (voir la chronique Gloire à Gutenberg). Ayant eu le temps de reconstituer ses économies (peut-être joue-t-il aussi nuitamment et a-t-il gagné quelques parties juteuses), il a pu se payer la suite, le coffret de Du côté de chez Swann, un amour de Swann : 228 pages, 47 X 33 cm, 4 330 grammes.

proust

 

C’est plus volumineux que ma planche à découper les dindonneaux, plus lourd que mon chat et plus cher que l’intégrale des Beatles : 219 €.

 

Comme pour le premier, Gallimard, a misé sur une clientèle huppée qui va des émirs du Golfe aux enseignants de Neuilly comme Olivier, ne mettant sur le marché que 1 100 exemplaires. C’est le n° 915 que j’ai pu avoir entre les mains.

pl-et-paperole

pl-et-fac-simile

 

Le privilège d’avoir un parent riche, cultivé et proustien.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Chères ratures (chères)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. La Cigale, ayant chanté tout l’été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et