Thierry l’incollable (ou presque)

Thierry l’incollable (ou presque)

 

Discret, Thierry est un fidèle des quizz du fou de Proust qu’il affronte avec un succès phénoménal.

Modeste, il a bien voulu, cependant, se livrer, reconnaissant être « intimidé » par ma démarche :

 

« Si j’aime participer à votre quizz, c’est que j’adore jouer, en règle générale, mais aussi chercher dans mes chers Pléiade la réponse que je pressens être la bonne, me tromper, chercher encore etc.

Je ne pense avoir d’autre mérite que celui d’être doté d’une mémoire assez docile pour vérifier mes réponses à vos énigmes plutôt rapidement.

Quant à vous parler de moi et de mes relations avec mon cher Marcel, que vous dire ?

Je suis un enseignant (instituteur pour parler une langue ancienne) d’une petite cinquantaine d’année, je vis en Bretagne et je passe une grande partie de mon temps libre à lire. Le lecteur que je suis (ni compulsif, ni buissonnier) a rencontré la Recherche il y a de cela 34 années.

Marcel Proust, l’homme, l’écrivain et le livre (car cet homme est son livre), ont bouleversé mon adolescence, accompagné ma vie d’homme et, je l’espère, bercera mes années d’automne. Il remplit un large rayonnage de ma bibliothèque et un vaste espace dans mon cœur/âme/esprit (?).

Je ne peux passer devant l’arbre dans lequel je me nichais pour faire ma première lecture de Swann et des Jeunes Filles sans ressentir un petit frisson de nostalgie heureuse… Quelle première fois !

Je visite régulièrement votre blog (souvent dès potron-minet) et j’y découvre assurément matière à sourire, apprendre, grogner quelquefois ou m’interroger.

Je participerais volontiers aux échanges qui s’y déroulent mais je me trouve toujours d’excellentes (ou de mauvaises) raisons de n’y pas prendre part. »

 

Timide, Thierry ! Mais quel champion en proustisme — avec lequel d’autres rivalisent avec talent, Clopine, Marcelita, Fetiveau…

 

Entraînez-vous pour le prochain Quizz. Ce sera pour les fêtes de fin d’année. D’ici là, les décorticages de la Recherche se poursuivent de plus belle. Je vous en ai préparé dans l’espoir que vous vous en régaliez, à la hauteur du plaisir que je prends à les trouver et à les traiter (je ne déteste pas les « extraterrestres » de ce matin !). Ce blogue ne s’est pas arrêté pendant l’été, mais c’est une façon de vous souhaiter une bonne rentrée.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Thierry l’incollable (ou presque)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Je l’imaginais en tenue de ski, se balançant dans un remonte-pente et lisant la Recherche avec un peu de mal pour tourner les pages, à cause des moufles…

    Et il a commencé ses lectures en jeune homme qui, tel un Baron Perché, se réfugiait dans un arbre pour dévorer des jeunes filles en fleurs…

    (certains écoliers ont bien de la chance, dirait-on !)

  2. C’est le lecteur idéal que l’on souhaite pour Proust.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et