Tant de chroniques à écrire

Tant de chroniques à écrire

S’il est un risque qui ne m’a jamais menacé, c’est bien celui de la page blanche…

Comment naît une idée ? Par un mot qui, tout soudain, m’interpelle alors que j’ai déjà dû le lire dix fois à chaque réouverture de l’œuvre — en réalité redécouverte sans arrêt, par l’actualité qui inspire une recherche, par une envie de creuser un thème, sur une suggestion de lecteur, etc.

S’offrent ainsi — et c’est sans fin — des chroniques en nombre. Si j’en rédige au jour le jour, j’ai donc également des réserves, des textes commencés voire achevés.

Je viens d’aller à y voir.

Quelques titres de chroniques en cours : Caresses, Phrases privées de verbe, Têtes couronnées, Jamais content, Les entrées de Charlus (et quelques autres).

Des séries : La bibliothèque de la Recherche (les œuvres d’autres auteurs évoquées), Les couleurs, Les mots rares de Proust (d’Aboutonner à Vicariant en passant par Bizarroïde et Hypogéen), Les grades militaires (de Soldat de 2e classe à Amiral en passant par Maréchal des logis chef)…

Puisque je ne crains pas le manque d’inspiration, qu’est-ce qui pourrait m’arrêter ? Une perte d’intensité de l’enthousiasme (le mien ou celui de mes visiteurs)… peut-être.

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Tant de chroniques à écrire”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Surtout, ne vous arrêtez pas cher Patrice. Par quoi commencerais-je mon « tout d’horizon » quotidien du web? (Bon, il y a des exceptions, comme ce dimanche, mais il n’y a jamais de « zappage » de votre blog.
    Merci de continuer

  2. votre blog, dont je ne saurai me passer, cher Patrice, fait partie de ma lecture quotidienne. Ne vous arrêtez surtout pas! Merci

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.