Marcel Proust au tennis du boulevard Bineau (la photo)

Marcel Proust au tennis du boulevard Bineau (la photo) 

Ce serait le décorticage ultime…

Depuis cinq ans et demi, j’examine À la recherche du temps perdu petit bout par petit bout. Cet intérêt s’est étendu parfois à l’auteur mais l’objectif a rarement dévié. Pourquoi ai-je choisi de « décortiquer » ? J’aurais pu dire éplucher, écaler, écorcer, émonder, peler, voire dépiauter et désosser. Décortiquer m’a paru en tous cas plus évocateur qu’analyser avec minutie, scruter ou voir ce qu’il y a dessous.

En ce printemps, j’ai eu envie de pousser l’exercice au plus profond : regarder une photo comme si c’était la première fois, décider de n’en savoir rien et partir à sa découverte pour en révéler tous les éléments.

Tel est le projet « Marcel Proust au tennis du boulevard Bineau ». Ce n’est pas un morceau de la Recherche, ce n’est pas davantage un épisode important de la vie de son auteur. Le cliché est connu mais comme posé là sans qu’on s’interroge plus avant.

Sherlock Holmes m’a bien proposé sa loupe et Louis Pasteur son microscope, mais c’est à l’œil nu (cependant exercé et pétillant) que je vais agir, faisant donc comme si je ne disposais d’aucune information.

Je lance la recherche dans un excitant travail de dévoilement.

Décrire, dit-il. La photographie est en noir est blanc, rectangulaire, plus haute que large. Sa taille ? On l’ignore.

Elle a été prise de jour, en extérieur. Elle représente une scène de détente. Sept personnages prennent la pause. Ils sont jeunes, visiblement contents d’être là. Cinq sont debout, un assis, le dernier à genoux. Il y a là quatre filles et trois garçons. Six des sept regardent l’objectif.

Au centre, en arrière-plan, une jeune fille est montée sur une chaise. À sa gauche se tient une autre jeune fille. À sa droite une fillette est assise sur une autre chaise. À l’extrême droite, au même niveau, une dernière jeune fille de profil.

À l’extrême gauche, à l’arrière plan, se trouve un jeune homme. Devant lui, un garçonnet. Au centre, devant la chaise centrale, un autre jeune homme. C’est lui qui est agenouillé. Il tient une raquette de tennis, tout comme la jeune fille juchée et celle à l’extrême-droite.

Tous sont en costume de ville. Les filles portent toutes un chapeau. Les plus âgées sont en jupe longue. Côté masculin, seul le petit garçon a la tête couverte, d’un canotier. Il est en costume marin, ses mains sont gantées et il tient une canne. Les deux jeunes hommes, tête nue, sont moustachus.

Les personnages sont sur trois niveaux de profondeur : le garçonnet au premier plan, le jeune homme à la raquette au deuxième, les cinq autres alignés au troisième. Les trois premiers sourient franchement, les lèvres entrouvertes. Les deux jeunes filles du milieu ont un sourire plus discret. Les deux personnages des extrémités ont le visage ouvert mais pas souriant.

Le sol est blanc et sans aspérités, peut-être en ciment. Quelques mètres derrière les personnages, un trottoir de terre précède de l’herbe et des piquets de bois formant une barrière devant des arbustes plus ou moins feuillus à gauche et au centre. À droite, la vue est dégagée.

Il existe une seconde photo ! Prise le même jour, elle est moins connue et présente le petit groupe placé différemment. Une des jeunes femmes manque tandis qu’un homme en chapeau melon montre la moitié de son visage à droite. Au centre, c’est toujours la même qui tient la vedette tandis que le « guitariste » se fait plus discret.

Demain, partons à la quête d’informations.

Parole de proustiste…

Patrice Louis

Les sources de cette série

Albaret, Céleste — Monsieur Proust, Robert Laffont, 1973

Bloch-Dano, Évelyne, Une jeunesse de Marcel Proust, Stock 2017

Cattaui, Georges — Marcel Proust, Documents iconographiques, Pierre Cailler, Genève, 1956

Clarac, Pierre, et Ferré, André — Album Proust (iconographie), Pléiade, 1965

Collectif Proust, Collection Génies et Réalités, Hachette, 1965

Craig, Herbert E., Omaha, Université du Nebraska — craigh@unk.edu ; À l’ombre d’un jeune homme mi-Français, mi-Argentin : Max Daireaux, 2003 (inédit) ; Un argentino en el mundo de Proust, La Nacion, Buenos-Aires, 18 janvier 2004

Dantzig, Charles (dir.) —Le Grand livre de Marcel Proust, Les Belles Lettres, 1992

Diebbasch, Ghislain de — Proust, Perrin, 1991

Duchêne, Roger — L’impossible Marcel Proust, Robert Laffont, 1994

Enthoven, Jean-Paul et Raphaël — Dictionnaire amoureux de Marcel Proust, Plon/Grasset, 2013

Fédération Française de Tennis — fft.fr

Flickr — https://www.flickr.com/photos/51366740@N07/6695043635

Henriet, Jean-Paul, ancien maire de Cabourg — jean-paul.henriet968@orange.fr

Kolb, Philip — Correspondance de Proust

Mairie de Neuilly-sur-Seine — ARCHIVDOC@ville-neuillysurseine.fr

Mauriac Dyer, Nathalie, Leriche, Françoise, Wis, Pyra, et al. — Marcel Proust, L’agenda 1906, Éditions de la Bibliothèque nationale de France

Maurois, André — Le monde de Marcel Proust, Hachette, 1960

Maurois, Michelle — L’encre dans le sang, Flammarion, 1982

Office de Tourisme du Puy-en-Velay — http://www.ot-lepuyenvelay.fr/

Painter, George D. — Marcel Proust, Mercure de France, 1992

Picon, Jérôme — Marcel Proust, Une vie à s’écrire, Flammarion, 2016

Tadié, Jean-Yves — Marcel Proust, Biographie, Gallimard, 1996


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Marcel Proust au tennis du boulevard Bineau (la photo)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Patrice Louis,
    Je vois dans votre bibliographie un article sur Max Daireaux que j’ai publié dans La Nacion de Buenos Aires et un article en francais que j’ai essayé de publier dans le Bulletin Marcel Proust. J’ai aussi publié en espagnol en Espagne avec l’aide d’un collegue argentin les lettres que Proust a écrit a Daireaux. Dans l’introduction je cite une autre lettre ou Proust identifie la petite fille de la premiere photographie comme la soeur de Max Daireaux. Le livre s’appelle « Cartas a tres amigos hispanos » et l’éditeur est Pre-textos. Je crois que ce livre peut vous intéresser. Amicalement, Herbert Craig

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.