Proust 1919, l’affaire Goncourt (21)

Le rôle de MM. Daudet et Rosny Aîné

 

C’est à l’intérieur de la machine Goncourt que les feux sont poussés au maximum.

Léon Daudet se bat comme un lion. Son attachement à Proust est ancien. Ses souvenirs d’une apparition dans une brasserie parisienne, un soir, l’éclairent joliment :

« Vers 7 heures et demie arrivait chez Weber un jeune homme pâle, aux yeux de biche, suçant ou tripotant une moitié de sa moustache brune et tombante, entouré de lainages comme un bibelot chinois. Il demandait une grappe de raisin, un verre d’eau et déclarait qu’il venait de se lever, qu’il avait la grippe, qu’il s’allait recoucher, que le bruit lui faisait mal, jetait autour de lui des regards inquiets, puis moqueurs, en fin de compte éclatait d’un rire enchanté et restait. Bientôt sortaient de ses lèvres, proférées sur un ton hésitant et hâtif, des remarques d’une extraordinaire nouveauté et des aperçus d’une finesse diabolique. Ses images imprévues voletaient à la cime des choses et des gens, ainsi qu’une musique supérieure, comme on raconte qu’il arrivait à la taverne du Globe, entre les compagnons du divin Shakespeare. Il tenait de Mercutio et de Puck, suivant plusieurs pensées à la fois, agile à s’excuser d’être aimable, rongé de scrupules ironiques, naturellement complexe, frémissant et soyeux. C’était l’auteur de ce livre original, souvent ahurissant, plein de promesses : Du côté de chez Swann, c’était Marcel Proust. » (Salons et Journaux)

 

Léon n’a guère vu Marcel pendant vingt ans, mais il lui est resté fidèle, en dépit de leurs divergences politiques et littéraires : du côté de chez le juif dreyfusard (mais si proche de son petit frère Lucien) et le côté de L’Action française antisémite. Reste que tout lecteur de l’intégrale de la Recherche sait que les deux côtés de Combray ne sont « pas aussi inconciliables ».

 

J.-H. Rosny aîné ne ménage pas sa peine non plus en faveur de Proust :    « Je l’admire énergiquement, j’ai bataillé comme un diable pour lui faire obtenir le prix Goncourt. Il le sait, il m’a remercié par des lettres de huit pages — lettres extraordinaires par les incidentes, les méandres, par des qualités littéraires presque égales à celles de ses livres. » (Une soirée chez Marcel Proust, Les Nouvelles littéraires, 13 décembre 1930)

 

Le même résumera l’homérique lutte :

« Le livre fameux de Marcel Proust […] rencontra une opposition assez vive chez nous, mais surtout, il excita de violentes polémiques et des articles péjoratifs dans la presse parisienne. Le livre concurrent, les Croix de Bois, livre équilibré, dont on avait écrit : « il est tout en muscles ; il n’a rien de trop », était le grand favori des chroniqueurs. Un éditeur habile le lançait avec fracas. Le livre de Proust est au rebours un œuvre où les détails fourmillent, où chaque page est remplie d’observations ingénieuses, d’analyses fines, aiguës, originales. L’épaisseur des pages, un texte serré, dense, sans paragraphes, ajoutaient à cette impression de « longueur » que les Français détestent ; certaines phrases, entrecoupées de parenthèses, semblaient obscures.

         Le livre fut harcelé par les uns, porté aux nues par les autres, — mais il y avait plus de critiques que de louanges. Enfin, Proust avait dépassé 45 ans, ce dont on fit grand bruit, comme si ce n’avait pas été le cas de Nau, de Frapié, comme si Barbusse n’avait pas eu 42 ans quand il publia le Feu !…

         Aussi fûmes-nous copieusement injuriés. […] On nous enterra dans le champ des navets. » (Mémoires de la vie littéraire, 1927)

 

Le paradoxe veut que ce soient les jeunes rescapés qui tiennent le plus à ressasser le passé et les trop âgés pour aller combattre à dessiner l’avenir. Proust (48 ans) vieillit Dorgelès (34).

 

Et que croyez-vous qu’il advint ? Les thuriféraires des Croix de bois ont dû porter leur croix. L’écrivain « arrivé » n’en est pas revenu : à lui la couronne de lauriers.

 

Prochain épisode mardi, Portraits académiques.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Feuilleton/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.