Magie au Grand-Hôtel de Cabourg

Magie au Grand-Hôtel de Cabourg

 

Plus fort que le film de 1904 à la Madeleine ! Mais là, il y a un truc et il est officiel.

Dans sa collection de photos, le Grand-Hôtel de Cabourg, immortalisé par Proust qui l’installe à Balbec, possède celle-ci représentant la salle à manger.

Le cliché date de 1907, année d’ouverture de l’établissement. On y voit tous les codes de la déco à table à la Belle Époque.

 

Gil Galasso s’en est servi lors de sa soutenance de thèse sur l’art de la découpe, en septembre 2018. . Il l’a modifié en mettant des célébrités, de Brillat-Savarin à Hugo, le maître d’hôtel de Maxim’s, de Franklin Delano Roosevelt, découpant la dinde lors de Thanksgiving 1942, à Fernand Braudel.

 

Il a repris l’idée dans une autre photo avec des personnages plus contemporains, Gault et Millau, Jacques Le Goff, Jacques Chirac…

 

(Sa soutenance de thèse est à voir sur https://mail.google.com/mail/u/0/?tab=Xm#inbox?projector=1)

 

Autre film, autre magie… Lors du fameux dîner proustien de lundi dernier à Cabourg avec Gil Galasso en vedette (voir la chronique de mardi), notre moderne écuyer tranchant, promu par nous titulaire ad vitam æternam de la chaire de prosectomie culinaire, a non seulement découpé une volaille dans les règles de l’art à la volée mais aussi réalisé une salade d’ananas aux truffes.

Je l’ai filmé avec mon téléphone portable à la gaine orangée et ai offert le document à M. Galasso.

Mais l’ayant visionné, j’y ai découvert des images quasi subliminales, mon reflet dans la râpe à truffes !

 

De retour à Illiers-Combray, j’ai fait la connaissance d’un site américain, Who’s Afraid Of Marcel Proust , du Pomona College en Californie.

Sur Twitter, il invitait ses lecteurs à prendre une photo de leur volume de la Recherche dans un lieu « incongru » et de la poster avec le « tag » #Proustpartouten2019.

Ma contribution avec l’aide de mon frigo :

(Photos PL)

Mon conseil, toujours conserver une Pléiade au frais.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.