De l’Avon à la Vivonne

De l’Avon à la Vivonne

 

(Merci de bien prononcer Évonn’ — sinon mon effet fait plouf !)

 

Lu dans Le Monde la semaine dernière : « L’industrie Shakespeare rapporte plus à la Grande-Bretagne que la British Airways. 4,5 millions de visiteurs se déversent chaque année dans les rues de Stratford-upon-Avon, visitant pieusement les lieux « habités » par Shakespeare, achetant les produits dérivés. »

 

À faire frémir — d’envie ou d’effroi ? — les responsables du tourisme proustien à Illiers-Combray.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “De l’Avon à la Vivonne”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Bon, je sais, çà n’a rien à voir (et on ne verra pas non plus de film de Shakespeare sortant du mariage d’Elizabeth 1ère, elle ne s’est pas mariée). Non, ce qui m’interpelle, c’est ce titre des « Echos » La duchesse de Guermantes n’est plus seule à s’inquiéter… et çà n’est pas rassurant.

    « LES ECHOS »
    Accueil. Monde Chine
    La Chine s’essouffle et inquiète le monde
    Frédéric Schaeffer Le 21/01 à 06:15Mis à jour à 17:59

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.