De l’Avon à la Vivonne

De l’Avon à la Vivonne

 

(Merci de bien prononcer Évonn’ — sinon mon effet fait plouf !)

 

Lu dans Le Monde la semaine dernière : « L’industrie Shakespeare rapporte plus à la Grande-Bretagne que la British Airways. 4,5 millions de visiteurs se déversent chaque année dans les rues de Stratford-upon-Avon, visitant pieusement les lieux « habités » par Shakespeare, achetant les produits dérivés. »

 

À faire frémir — d’envie ou d’effroi ? — les responsables du tourisme proustien à Illiers-Combray.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “De l’Avon à la Vivonne”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Bon, je sais, çà n’a rien à voir (et on ne verra pas non plus de film de Shakespeare sortant du mariage d’Elizabeth 1ère, elle ne s’est pas mariée). Non, ce qui m’interpelle, c’est ce titre des « Echos » La duchesse de Guermantes n’est plus seule à s’inquiéter… et çà n’est pas rassurant.

    « LES ECHOS »
    Accueil. Monde Chine
    La Chine s’essouffle et inquiète le monde
    Frédéric Schaeffer Le 21/01 à 06:15Mis à jour à 17:59

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et