Embarcadère, de Venise à Illiers-Combray

Embarcadère, de Venise à Illiers-Combray

 

Classique ici, plus insolite là… Qu’on l’appelle môle, jetée, quai ou appontement, c’est bien à cet endroit que commence un déplacement sur l’eau.

 

Dans la Sérenissime, la barque est une gondole et Marcel Proust évoque l’embarcadère de la place Saint-Marc.

*Sans doute, au moment où la raideur de la serviette m’avait rendu Balbec, pendant un instant avait caressé mon imagination, non pas seulement de la vue de la mer telle qu’elle était ce matin-là, mais de l’odeur de la chambre, de la vitesse du vent, du désir de déjeuner, de l’incertitude entre les diverses promenades, tout cela attaché à la sensation du linge comme les mille ailes des anges, – sans doute, au moment où l’inégalité des deux pavés avait prolongé les images desséchées et minces que j’avais de Venise et de Saint-Marc, dans tous les sens et toutes les dimensions, de toutes les sensations que j’y avais éprouvées, raccordant la place à l’église, l’embarcadère à la place, le canal à l’embarcadère, et à tout ce que les yeux voient, le monde de désirs qui n’est vu que de l’esprit – j’avais été tenté, sinon, à cause de la saison, d’aller me repromener sur les eaux pour moi surtout printanières de Venise, du moins de retourner à Balbec. VI

 

Mais quelle embarcation peut-elle bien s’approcher de cet arrêt sur ce cours d’eau qui n’est pas même le Loir à Illiers-Combray, derrière les vestiges de la tour du château ? Où peut-elle bien mener quel voyageur ?

(Deux photos PL)

 

Ces planches sont la réalité et non de la littérature. Pourtant, seule l’imagination est capable de proposer une réponse pour ce troublant embarcadère. Embarquement pour si peu plutôt que pour Cythère. Golo a-t-il sauté de cheval ici pour voguer sur d’improbables flots ? Le Héros espère-t-il rejoindre Gilberte ou bien est-ce elle qui va le mener en bateau ? Tant de pages restent à écrire.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Embarcadère, de Venise à Illiers-Combray”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Bonjour,
    cette juxtaposition de Venise la superbe et de ce ponton délabré, point de départ vers on ne sait où…, est poétique. Cela me donne envie de partir moi aussi.
    Je profite de l’occasion pour vous dire que je vous lis régulièrement depuis quelques mois, souvent avec retard comme vous pouvez le constater, mais toujours avec plaisir. Longue vie à votre blog !
    Cordialement.
    Gilles Claval

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et