Le maire planteur

Le maire planteur

 

Je me suis assez plaint de la multiplication des coupes d’arbres municipales à Illiers-Combray pour taire mon plaisir devant des plantations.

 

La rue de Bréhainville massacrée à la tronçonneuse pour des motifs de rénovation et d’enfouissement m’avait désolé (voir la chronique Le maire scieur (suite).

 

L’empruntant ce matin, toute neuve, j’ai été heureux de constater que l’installation de jeunes arbres avait clôturé les travaux.

 

Il y a quelques semaines, déjà, deux arbres avaient été solennellement plantés dans les nouveaux jardins qui font ma joie, l’ancienne Peupleraie et la Tour.

(Photos PL)

 

Vive m’sieu not’ maire (re)planteur.

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.