Les épisodes de « Proust au cinéma »

Les épisodes de « Proust au cinéma »

 

Proustiennes et proustiens cinéphiles, à vos écrans…

 

Dans une démarche aussi désordonnée que passionnée, le fou de Proust s’est lancé dans une recherche encyclopédique : recenser tous les films qui font référence, en images ou en son au grand Marcel.

 

À ce jour, j’ai emmagasiné vingt-deux bobines dans autant de chroniques sous le titre générique de « Proust au cinéma » :

Le Grand sommeil, Howard Hawks, 1946

La Dame de chez Maxim, Marcel Aboulker, 1950

Vertigo, Alfred Hitchcock, 1958

Gigi, Vincente Minelli, 1958

Dernier domicile connu, José Giovanni, 1970

Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques, Michel Audiard, 1970

César et Rosalie, Claude Sautet, 1972

Il était une fois l’Amérique, Sergio Leone, 1984

Harry dans tous ses états, Woody Allen, 1997

Le père Noël est une ordure, Jean-Marie Poiré, 1982

La Vie aquatique, Wes Anderson, 2004

Du côté de chez Marcel, Dominique Ladoge, (téléfilm, non vu), 2004

Little Miss Sunshine, Jonathan Dayton et Valerie Faris, 2006

Brèves de comptoir, Jean-Michel Ribes, 2013

Attila Marcel, Sylvain Chomet, 2013

La Grande bellezza, Paolo Sorrentino, 2013

Pas son genre, Lucas Belvaux, 2014

Libre et assoupi, Benjamin Guedj, 2014

Saint-Laurent, Bertrand Bonello, 2014

Gone Girl, David Fincher, 2014

Le Tout Nouveau Testament, Jaco van Dormael, 2014

Equalizer 2, Antoine Fuqua, 2018.

 

Et vous, qu’avez-vous vu ? Ça tourne !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

8 comments to “Les épisodes de « Proust au cinéma »”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Dans SPECTRE 007 l’héroïne jouee par Lea Seydoux s’appelle Madeleine Swann.

  2. Nina Companeez, qui a réalisé un « A la recherche du temps perdu » assez piteux -ce n’est que mon avis-, était une grande fan de Proust :
    – Il me semble me souvenir que dans la série « Le chef de famille » (1982), Fanny Ardant, une des héroïnes, avait un portrait de Proust dans sa chambre ;
    – dans l’excellente série « Les Dames de la côte », très proustienne (la Normandie, la Grande guerre, un héros qui s’appelle Marcel, une enfance qui s’enfuit, un film qui se termine là où il a commencé…), il y a une jolie mention de Proust. Fanny Vilatte (Fanny Ardant) dans l’épisode 5, est devenue libraire et recommande la lecture de la Recherche à son frère Robert. Son cousin (et amant) Marcel la rejoint dans sa boutique et lui achète un livre de Proust. https://youtu.be/Yv_XKHNrY_Y (de 48’50 » à 51’50 »)

  3. Bonjour,

    Et bien pour ma part, quelle ne fût pas ma surprise il y a quelques mois de découvrir dans les Jeunes Filles en fleurs, deux expressions entre guillemets qui m’ont bien fait sourire … Et les cinéphiles comprendront pourquoi !

    – page 425 : … des termes d’argot si voyous et criés si fort, quand je passai auprès d’elle (parmi lesquels je distinguai cependant la phrase fâcheuse de « vivre sa vie ») …
    – page 426 : … cette conscience aussi de se connaître entre elles assez intimement pour se promener toujours ensemble, en faisant « bande à part » …

  4. La captive de Chantal Ackerman

  5. Le remake 2018 de  » Fahrenheit 451  » par Ramin Bahrami.

    Un des « garants » des œuvres parmi les résistants connait La Recherche par cœur et nous récite un passage des Jeunes Filles :
     » Tant que vous détournerez votre esprit de ses rêves, il ne les connaîtra pas ; vous serez le jouet de mille apparences parce que vous n’en aurez pas compris la nature. Si un peu de rêve est dangereux, ce qui en guérit, ce n’est pas moins de rêve, mais plus de rêve, mais tout le rêve.  »

    Ceci dit, ayant lu le livre de Bradbury et vu le film de Truffaut, il y a fort longtemps, je ne sais si ce passage y était déjà mentionné …

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et