Nez rouges illiersois et nez rouges proustiens

Nez rouges illiersois et nez rouges proustiens

 

Illiers-Combray ne peut rien faire comme les autres… De tradition, Carnaval, c’est entre l’Épiphanie et le Mardi Gras.

Ici, en 2018, c’était hier, à la mi-avril !

 

Et pourquoi pas ? Il est toujours bon de se réjouir ensemble en défilant, jouant et dansant. Le défilé de la cité proustienne a eu lieu sur le thème du cirque — un univers pas absent d’À la recherche du temps perdu où il est question de cirque (6 fois dont 4 en son sens festif), de clown (1 fois), de Phineas Taylor Barnum (hapax aussi) — et même de nez rouges (mais loin du cirque).

 

Je suis donc parti à la rencontre des nez rouges dans les rues d’Illiers-Combray où l’on s’est travesti avec délectation.

 

Il y avait peu à voir avec les nez rouges de la Recherche :

*[Bergotte] un homme jeune, rude, petit, râblé et myope, à nez rouge en forme de coquille de colimaçon et à barbiche noire. II

*[Le propriétaire du Grande-Hôtel] cet homme petit, à cheveux blancs, à nez rouge, d’une impassibilité et d’une correction extraordinaires, et qui était connu paraît-il, à Londres aussi bien qu’à Monte-Carlo, pour un des premiers hôteliers de l’Europe. II

*pour la duchesse de Luxembourg, pour Mme de Morienval, pour Mme de Saint-Euverte, pour tant d’autres, ce qui permettait d’identifier leur visage, c’était la connexité d’un gros nez rouge avec un bec de lièvre, ou de deux joues ridées avec une fine moustache. III

*Les plus vieilles familles finissent par avouer, dans un nez rouge et bossu, dans un menton déformé, des signes spécifiques où chacun admire la « race ». V

 

Mais la couleur n’est pas mentionnée pour le plus impressionnant des nez, celui de M. de Palancy « sous les couleurs d’un Ghirlandajo » (Du côté de chez Swann).

Domenico Ghirlandajo, Portrait d’un vieil homme et d’un jeune garçon vers 1490.

 

Ça, c’est un « pif » — pour reprendre un mot de Charlus !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Merci à tous ceux qui ont bien voulu se laisser photographier, félicitations aux organisateurs et admiration aux participants.

Vive le Carnaval d’Illiers-Combray, d’où je suis revenu couvert de confettis.

(Photos PL)

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Nez rouges illiersois et nez rouges proustiens”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. joli reportage et je regrette de n’avoir pu assister à ce carnaval apparemment très réussi. Vive les nez rouges ! Amitiés à tous. Mireille Naturel

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et