Étant (étang) à Méréglise…

Étant (étang) à Méréglise…

 

Comment mieux commencer la première vraie semaine de printemps à Illiers-Combray qu’en allant faire un tour du côté de… l’étang de Méréglise ?

 

Point trop de mots pour partager avec vous ma naïve émotion d’indécrottable citadin transplanté à la campagne.

 

L’étang :

 

Des arbres dont les fleurs séduisent Violette :

 

Deux fleurs modestes :

 

Des moutons devant l’église de Méréglise :

 

La mare …

 

… et son saule :

 

Sur le chemin du retour, une vue…

 

… qui me rappelle le tableau acheté au début de mon séjour à une artiste locale :

 

Avant de retrouver la rue Ronsard, un détour par la Grève dont le mur donne sur un jardin avec sa mare…

 

… son banc, sa cabane et et ses tulipes :

 

Une vue inédite du clocher de Saint-Jacques jaillissant derrière un portail :

 

À la maison, Violette dresse ses premiers bouquets du printemps 2018, sa récolte matinale.

 

Nous quitterons un jour Illiers-Combray. En attendant, elle n’est pas belle, la vie ?

 

Parole de proustiste…

Patrice louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et