Le Collège de France a des lettres, mais…

Le Collège de France a des lettres, mais…

 

Le prestigieux établissement parisien d’enseignement et de recherche se plaît à faire de Marcel Proust un mètre-étalon… La semaine dernière, un de ses twittes était consacré au génome humain. Peut-être parce qu’Antoine Compagnon, le spécialiste de l’écrivain, y est écrivain, le texte a comparé le nombre de signes de ce qui constitue notre ADN à celui d’À la recherche du temps perdu.

« Le #génome humain contient plus de 3 milliards de signes ce qui représente l’équivalent en quantité de signes de 500 copies des volumes de « La Recherche » de  #MarcelProust par cellule »

 

Le compte est bon en effet si l’on retient le nombre de caractères (hors espaces), environ six millions. Multiplié par cinq cents, on arrive bien au chiffre du Collège de France.

 

Toutefois, la phrase de nos savants aurait gagné en étant plus simple et il aurait été judicieux de faire l’économie de l’anglicisme « copies » au profit d’« exemplaires ».

 

Pour reprendre une formule à la mode, je dis ça, je dis rien !

 

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Merci à Marie&Philippe d’avoir braqué le projecteur sur ce twitte pépite.

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Le Collège de France a des lettres, mais…”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Cher Monsieur,

    Etant l’auteur de cette comparaison osée (je vous le concède), je vous confirme qu’il s’agit bien là de ‘copies’ (toutes des copies d’UN exemplaire initial -copies qui d’ailleurs contiennent des coquilles différentes les unes des autres ce qui ne serait pas le cas si il s’agissait d’exemplaires multiples, imprimés à partir d’une même matrice).

    Quant à la complication de la phrase, je suis bien certain qu’un expert de MP comme vous l’êtes n’en a fait qu’une bouchée.

    Bien cordialement
    Denis Duboule (généticien)

    • Cher Denis Duboule,
      Je suis honoré de l’attention que vous avez portée à mon espiègle chronique qui ne contestait pas votre comparaison.
      Je n’ai pas tout compris de votre remarque sur « copies » et « exemplaires » mais je rends les armes : vous avez sûrement raison et je vous prie d’excuser ma coupable assurance.
      Sur la simplification que j’appelais de mes vœux, permettez au faux expert que je suis de vous faire une proposition : « Le #génome humain contient plus de 3 milliards de signes, autant que dans 500 copies des volumes de ‘La Recherche’ de #MarcelProust par cellule. »
      Ai-je respecté votre pensée ?
      Bien à vous
      Patrice Louis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et