Pas de fumée blanche

Pas de fumée blanche

 

Les instances de la Sampac se sont réunies cet après-midi à Paris…

L’Assemblée générale a acté l’entrée de quatre nouveaux membres. Honneur aux dames : Anne Heilbronn, de Sotheby’s France, et Isabelle Le Masne de Chermont, de la Bibliothèque Nationale de France ; deux messieurs : Jérôme Bastianelli, du Musée Jacques Chirac-Quai Branly, et Jean-Paul Henriet, ancien maire de Cabourg.

Le Conseil d’administration, lui, a placé M. Bastianelli (moi je l’appelle Jérôme et nous nous tutoyons) à la vice-présidence à côté de M. Tadié, toujours président par intérim.

En revanche, la présidence de la Sampac reste vacante. Un nom toutefois se murmure : Rémi Frentz. Déjà membre du CA, c’est un énarque également diplômé des Ponts et Chaussées qui a connu plusieurs vies, de la Cour des Comptes à l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances en passant par le musée du Domaine national de Port-Royal des Champs. C’est aujourd’hui un ponte d’Air Liquide.

La décision serait prise en janvier. D’ici là, d’autres noms pourraient sortir du chapeau. Et pourquoi pas une femme ? Ça, ce serait chic !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et