Proust et les Pokémon

Proust et les Pokémon

 

J’en devine certains : « Ça y est, le fou de Proust est bon à interner ! Pendant qu’on y est, pourquoi pas une chronique Proust et Melania Trump ? »

 

Fou sûrement, mais pas idiot ! J’ai bien dit Proust et les Pokémon et je le justifie.

Je sais bien que le premier, c’est ça…

 

… et que les seconds, c’est ça :

 

Quel rapport entre un écrivain français et un jeu vidéo japonais décliné en série télé, manga, jeu de carte ? Des personnages. Le plus célèbre des Pokémon s’appelle Pikachu mais il y en a des centaines d’autres, peut-être des milliers.

Or, dans Pokémon X et Y, j’ai trouvé un lieu de Kalos, situé au nord de la Route 7 et nommé le Château de Combat. Selon Poképédia, la Bible des pratiquants du jeu, il est associé à des châteaux de la Loire. Le joueur peut y faire des combats et, au fur et à mesure qu’il les remporte, acquérir des titres de noblesse.

Bon, je vous épargne les détails. Parmi personnages se trouvent des « dresseurs » aux noms familiers des lecteurs de la Recherche :

Eh oui ! Marsantes, Stermania, Norpois sont des Pokémons ! Ils y côtoient Vélude, Sherbatoff, Morienval.

 

Ah, on fait moins le malin !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Non classé/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Proust et les Pokémon”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. MAIS CA DEVRAIT ETRE INTERDIT (sourire !!!) Et vous, Patrice, qui vous complaisez à rapporter (et donc cautionner) de telles turpitudes ! (re-sourire, parce que c’est surtout drôle, finalement).

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et