Dors Lénine, dors

Dors Lénine, dors

 

Quatre fois 1916, trois 1918, et jamais 1917… L’année de la Révolution russe est absente d’À la recherche du temps perdu.

Les bolchéviques réussissent toutefois à s’y glisser, à travers leur chef, Vladimir Illitch Oulianov.

Il est présent sous le pseudonyme qui l’a rendu célèbre, cité au milieu des expressions aussi creuses que pédantes de Brichot pendant la guerre : « Lénine parle, mais autant en emporte le vent de la steppe ».

 

En ce centenaire, c’était bien le moins de le signaler (à défaut de le glorifier). Ses mânes embaumées au Kremlin ne m’en voudront pas d’avoir dépassé de trois jours l’anniversaire du déclenchement de l’événement. Qu’importe si le 25 octobre du calendrier julien correspond au 7 novembre du nôtre, le grégorien. Ce sera pour toujours la Révolution d’Octobre — pour le meilleur et pour le pire.

 

Lénine est mort deux ans après Proust, lui aussi photographié sur son lit de mort, mais dont la tombe n’est pas un mausolée.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

L’extrait

*Certes, les articles de Brichot étaient loin d’être aussi remarquables que le croyaient les gens du monde. La vulgarité de l’homme apparaissait à tout instant sous le pédantisme du lettré. Et à côté d’images qui ne voulaient rien dire du tout (« les Allemands ne pourront plus regarder en face la statue de Beethoven ; Schiller a dû frémir dans son tombeau ; l’encre qui avait paraphé la neutralité de la Belgique était à peine séchée ; Lénine parle, mais autant en emporte le vent de la steppe »), c’étaient des trivialités telles que : « Vingt mille prisonniers, c’est un chiffre ; notre commandement saura ouvrir l’œil et le bon ; nous voulons vaincre, un point c’est tout ». Mais mêlé à tout cela, tant de savoir, tant d’intelligence, de si justes raisonnements ! VII

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et