Miraculeuse pêche à la lignée

Miraculeuse pêche à la lignée

 

Non, Florent d’Illiers n’est pas sans postérité…

En guise d’appât, une notule de bas de page dans Le Combray de Marcel Proust et son horizon, de Lucien Goron publié posthumement (voir la chronique Une mine d’or).

Page 18 : « Une authentique descendante de Florent d’Illiers, dit-on, a représenté Jeanne d’Arc dans les fêtes traditionnelles données à Orléans le 8 mai 1955. »

 

Mon sang (pas bleu) n’a fait qu’un tour. J’ai sauté dans mon coupé-cabriolet. Cap sur la cité johannique du Loiret voisin.

 

Je me suis garé et ai marché jusqu’à la cité administrative où j’ai pris une carte de lecteur des Archives départementales.

 

Là, j’ai demandé et obtenu le dossier du journal La République du Centre, deuxième trimestre 1955.

 

Il ne me fallait plus qu’à trouver les articles consacrés au 526e anniversaire de la délivrance d’Orléans par la Pucelle. Rien sur celle qui a joué le rôle de Jeanne dans les nombreuses pages des éditions suivant le 8 mai.

J’ai donc remonté le cours des jours et c’est dans l’édition du lundi 2 mai que j’ai ferré le poisson : une page avec photo de l’héroïne à cheval.

 

La légende de la photo donne son nom. L’article voisin le complète.

 

Et un autre article révèle le prénom.

 

Je vous salue, Marcelle Desrousseaux de Vandières !

 

Mais qui est donc cette lointaine fillotte de Florent d’Illiers, fondateur de l’église d’Illiers, inspiration du proustien Gilbert le Mauvais ?

 

Je suis sorti des Archives abritées dans la Cité Coligny, du nom de la caserne où Proust a effectué son service militaire et qui conserve un bâtiment de 1876.

 

Entre le 131 de la rue du Faubourg Bannier où elle est située et la pension Renvoyzé où Marcel logeait au 92 de la même rue, il n’y a pas loin.

 

J’ai quitté Orléans par… la rue d’Illiers.

(Photos PL)

 

Mon foyer réintégré, je me suis dit que retrouver Marcelle serait aussi compliqué que de trouver une brindille dans un bûcher. Pas du tout ! Des recherches sur internet m’ont assez vite mis sur la piste de Marcelle. Vous avez hâte de faire plus ample connaissance ? Il faudra attendre demain.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et