Proust en combien de temps ?

Proust en combien de temps ?

 

Lire tout À la recherche du temps perdu… Un rêve pour certains, un objectif pour d’autres, une incongruité pour la plupart — et une réalité pour les derniers.

A ceux-là, je pose la question : quel temps faut-il consacrer pour lire l’intégralité du chef d’œuvre de Marcel Proust ? (Moi, la première fois, la plus rapide, ça m’a pris un trimestre).

 

L’interrogation m’est venue en lisant dans M le magazine du Monde l’histoire d’amour entre Rossana Podestà, ex sex-symbol des péplums, et son compatriote italien, l’ancien alpiniste Walter Bonatti.

J’y ai lu ceci : « La Podestà, qui préférait sa deuxième vie à la première, aimait raconter comment elle avait lu « tout Proust en français » dans « La Pléiade ». En janvier 1987, elle avait suivi Walter Bonatti et deux autres alpinistes en Patagonie jusqu’au pied du San Lorenzo, sommet à escalader entre hommes. Après une semaine de marche, il avait planté la tente et annoncé : « Si je ne suis pas rentré dans quatre jours, tu repars. » Elle avait regardé l’immensité désertique derrière elle, sans chemins ni repères, s’était dit : « Plutôt mourir » et avait attaqué la Recherche. « Longtemps, je me suis couché de bonne heure… » Quand elle a refermé Le Temps retrouvé, une semaine s’était écoulée, dont quatre jours de terrible tempête.

 

Autre question : peut-on lire la Recherche en une semaine et — subsidiairement — la Patagonie est-elle une condition sine qua non ?

 

Ça me fait penser qu’il me faut replonger une énième fois dans mon bain proustien — affaire d’hygiène mentale.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

5 comments to “Proust en combien de temps ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Alas, I don’t remember…I just kept reading (started December 2004) and never stopped.

    For a beginner?
    This is one suggestion (six months):
    182 Days of Reading Proust
    http://proustproject.blogspot.com/p/day-by-day-summary.html

  2. Je suis formelle, qu’on me coupe le sifflet sinon ! Une semaine ne suffit pas. A moins d’abuser de substances hallucinogènes, vous permettant de vous priver de sommeil. Mais on ne peut pas vraiment cumuler les deux. Je veux dire qu’en soi, la Recherche est DEJA une substance hallucinogène… Alors, même sous la tente par moins vingt degrés, je n’y crois pas. Par contre, une semaine pour « du côté de chez Swann », ça c’est plausible.

  3. Derniers relevés (avant, je ne notais jamais, mais c’est ma 5 ou 6ème lecture:
    Octobre 2016: Sodome et Gomorrhe
    Novembre 2016: La Prisonnière
    Décembre 2016: Albertine disparue et Temps retrouvé
    Janvier 2017: Reprise de « Swann »
    16 février 2017: fin de la lecture d’ A l’ombre…
    23 mars 2017: fin de la lecture de « Guermantes »
    léger break
    29 juillet 2017; fin de la lecture de « Sodome et Gomorrhe » et reprise de « La Prisonnière ».
    …çà, c’est pour ce qui me concerne, mais j’ai entendu Salah Stétié dire qu’il avait tout lu en 6 mois à l’âge de 17 ans quand il était encore au Liban. Il a aujourd’hui 87 ans

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et