Le commerce voit double au pays de Léonie

Le commerce voit double au pays de Léonie

 

Une étrange loi du commerce a cours à Illiers-Combray… Sur la place de l’Église, la concurrence y est appliquée avec ferveur : il y a deux pharmacies et deux kébabs. Visiblement, ils semblent bien s’en porter.

 

Récemment encore, il n’y avait pas ou plus d’épicerie. Désormais, deux rivalisent.

La première à ouvrir, il y a peu de mois, a été celle du sympathique Abdallah à l’enseigne de « L’Épicerie de Combray ». (Voir la chronique L’épicier de Combray)

Depuis cette semaine, Daniel et Valérie (bienvenue !) ouvrent la porte de leur « Rapid Market ».

 

La gentille épicière m’a signalé que leurs prénoms reproduisaient un livre de lecture — ce que j’ignorais mais qui est de bon augure au pays de Proust.

 

Les deux épiceries d’aujourd’hui ne font que reproduire la situation du Combray de Proust où cohabitent Borange et Camus.

Le premier est moins bien pour la proximité (trop distante), mais mieux pour la papèterie et la librairie (mieux achalandée) ; le second, chez qui travaille le jeune Théodore, y est fréquenté pour son sel et les biscuits roses y sont plus chers que les autres.

 

Sans rivaliser avec les organismes comparateurs, j’ai fait des emplettes chez les deux : du sel (comme chez Camus), des biscuits (presque roses) et de la mayonnaise (parce que j’en avais besoin !). Montants : 4, 40 € chez Abdallah…

 

… et 3,50 € chez Daniel et Valérie…

 

… mais il n’y a pas que le prix qui compte.

 

En attendant, pour citer ma chère et tendre, ce blogue me pousse à d’irraisonnées dépenses.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Chronique, Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Le commerce voit double au pays de Léonie”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Une occasion pour toi d’être doublement passionnant, bravi, bravo !

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et