Hommage à Jeanne Moreau

Hommage à Jeanne Moreau

 

Jeanne Moreau devait jouer Mme Verdurin dans le projet de Joseph Losey et Harold Pinter des années 1970, qui n’a jamais été tourné.

 

« Je lis au moins deux heures par jour. J’ai lu Ulysse. Je suis folle de Joyce. Il faut surmonter, comme pour Proust. Je m’y suis mise lorsque Louis Malle [Les Amants, 1958] voulait partir. Je l’ai devancé. » Le Figaro Madame, 6 août 2012

 

« François [Truffaut, Jules et Jim, 1962] était quelqu’un de très mystérieux, très secret. (…) Toutes les étapes, durant ces vingt-sept années, ce sont des livres. (…) On a traversé ensemble notre crise Proust, qui ne nous a plus quittés. Les dernières semaines, il m’a prêté la correspondance de Proust et de Madame Strauss que j’ai prise près de son lit. » Les Cahiers du Cinéma, décembre 1984

 

« Ce qui m’a frappé avec Jacques Demy [La Baie des Anges, 1963], ce sont les mots. Il tenait absolument à son texte, à la virgule près. Je n’ai fait qu’être poussée ou nourrie de ses dialogues qui me mettaient dans un état de nervosité ou d’alanguissement, rien qu’à cause des virgules ou des points-virgules. Aucune indication psychologique, mais le rythme était bien suffisant. Quand on lit Proust, on entend bien qu’il a de l’asthme. » Libération, 26 février 2011

 

Épouse du cinéaste américain William Friedkin, en 1977, elle lui lit la Recherche le soir au lit. Il en est subjugué et son amour littéraire survit à la séparation du couple.

 

Jeanne Moreau a été retrouvé morte ce lundi matin chez elle à Paris.

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et