La Sampac casse les prix

La Sampac casse les prix

 

C’est à n’y plus reconnaître notre chère Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray…

La Sampac recrute des adhérents et s’y prend avec des méthodes de son temps, digne des prospectus des hypermarchés : slogan aguicheur et prix cassés !

Sa page Facebook — oui oui, elle est sur les réseaux sociaux — a affiché juste avant le week-end une info décoiffante :

 

Et de proposez une adhésion à un tarif défiant toute concurrence :

« Devenez membre de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray au tarif de 12 euros (cotisation annuelle) :

Entrée libre à la Maison de Tante Léonie,

Participation gratuite aux activités de la S.A.M.P se déroulant à Illiers-Combray,

Inscription à l’actualité proustienne (envoyée par mail). »

 

Rien à voir avec les dispositions actuelles telles qu’elles sont consultables sur le site officiel de la Sampac :

 

Une précision : l’offre à 12 € (4 fois moins chère que le tarif général !) est réservée aux autochtones. Il faut « habiter Illiers-Combray ».

 

Si je lis bien, cette dépense minime donne droit à la Journée des Aubépines mais pas au Bulletin annuel.

 

Reste que tout ce qui peut rapprocher les Proustiens officiels des Habitants du pays de Léonie mérite d’être salué.

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

Post-scriptum qui n’a rien à voir [hommage à Delfeil de Ton] : Il m’a fallu attendre quatre ans pour entendre d’un jeune Islérien (pouah, le vilain mot) ce fin jeu de mots à Illiers-Combray que lui disait sa maman : « C’est à Illiers que les cons braient ! »

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “La Sampac casse les prix”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Patrice~
    I would like to join, but it’s difficult from the US (plus, not understanding French).
    Wishing they had the application in English, Spanish, German, etc., as we would like to support the organization.

    Also, we need an economic-hub, so we can pay online, directly to La Sampac.
    Welcome to the 21st century, where there are no boundaries in our devotion to Proust! 😉 Marcelita

  2. Dans les couloirs du collège Marcel Proust, c’est celle-ci qui est plébiscitée : « C’est à Illiers qu’on brait le plus fort ! »

    Récemment, à une caisse du Intermarché islérien, j’ai aussi pu avoir cette conversation fortuite :

    Une gamine (fière) : Maman, Maman, tu sais à l’école eh bien Théo son arrière-arrière-grand-père c’est Marcel Proust !
    Moi (ne pouvant m’en empêcher) : Tu sais, il t’a raconté des bêtises ; Marcel Proust n’a pas eu d’enfants, donc ce n’est pas possible…
    La mère : Ah oui, je me disais bien.
    La gamine (vaillante) : Ah…. Son cousin éloigné peut-être !

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et