Instantanés d’un week-end proustien (2)

Instantanés d’un week-end proustien (2)

 

Suite et fin d’un chroniquage imagé de l’hommage d’Illiers-Combray au génial Marcel… Les événements du dimanche.

 

Matinée

Dès l’ouverture, il y a du monde pour retirer à l’Office de Tourisme le fascicule du jeu de piste familial. L’accueil est assuré par l’initiatrice du projet, Sophie Schurmann.

 

Vingt pages, moult questions dont les réponses sont à trouver in situ, voilà une intelligente manière de découvrir Illiers-Combray et ceux qui l’ont illustré — dont Marcel Proust. Extraits :

 

Fort de mon succès (les mots à trouver sont… et le code secret…), j’ai eu droit à ouvrir le coffre au trésor mais ne me suis pas senti autorisé à choisir un cadeau.

 

Midi

Spectacle de marionnettes à la Maison des Associations. Je n’y ai glissé qu’un œil (là encore, pas vraiment le cœur de cible de l’animation), le temps d’entendre évoquer les Guermantes et de saisir les jeunes spectateurs attentifs.

 

13 h

Un concours de madeleines a inspiré quelques pâtissiers amateurs. Echantillon :

 

14 h 30

LE buste ! Avant même la cérémonie, des modèles réduits (à 800
€ ?) étaient promis à la vente…

 

Bouquet d’un week-end feu d’artifice, le monument a été inauguré par le maire d’Illiers-Combray et l’artiste retenue, Ybah.

 

Marcel s’offre aux regards sous toutes les coutures :

 

Un ami m’a même fait poser à côté — décidément, c’est difficile d’exprimer son affection !

(Photo Michel Lenfant)

 

L’Harmonie municipale a alors clos le programme autour de la tasse de thé musicale annoncée.

 

Pour ma part, je n’ai pas voulu conclure sans passer par la maison de tante Léonie où une double belle surprise attendait le visiteur. Figure locale, Monique Bailleau a redonné vie à la salle à manger et à la cuisine pour des convives…

… autour d’une salade d’ananas aux truffes…

… tandis que Françoise et son aide-cuisinière, moderne Charité de Giotto, travaillaient les asperges, la crème au chocolat et le bœuf en gelée.

(Photos PL – L’événement me paraissant devoir être partagé, je me sens libéré de l’interdiction de photographier à l’intérieur de l’antre de la Sampac — je ne recommencerai pas.)

 

Un mot pour ce week-end à Illiers-Combray : à recommencer !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et