Instantanés d’un week-end proustien (1)

Instantanés d’un week-end proustien (1)

 

Illiers-Combray sort ses plus beaux atours et joue ses atouts gagnants pour célébrer Marcel ! Formidable…

 

Le fou de Proust ne pouvait que se réjouir et chroniquer en images cet événement au fil des heures et des rencontres.

 

Jeudi, 15 h

Comme un lever de rideau, les élèves de 4e du collège Marcel Proust reçoivent le clown Primevère venu leur raconter, mezza voce, sa Recherche.

Déconcertant.

 

Vendredi, 21 h

L’Harmonie municipale donne un concert champêtre au Pré Catelan.

Mélodieux.

 

Le soubassophone affichant fièrement le nom de sa commune est en réalité prêté par Mainv… illiers dont les quatre premières lettres ont été adroitement masquées.

Fraternel.

 

Samedi, 7 h

Alain Wieder salue l’événement sur Facebook : « Les journées du Proustimoine attirèrent une poule enthousiaste ».

Spirituel.

 

Samedi, 9 h

Le garage Magon, concessionnaire Ford, accueille près d’une centaine de Ford T venues de toutes l’Europe (et même d’Amérique).

Les autres à voir sur You Tube : Patrice Louis : que de Ford T chez tante Léonie.

 

 

Pétaradant.

 

Samedi, toute la journée

Les élèves des écoles primaires Les Nymphéas et La Vivonne exposent leurs œuvres à la Maison des Associations — leur vision de lieux proustiens.

Coloré.

 

Un marché 1900 se tient autour de l’église, avec les métiers d’hier et d’aujourd’hui.

Le forgeron

Le vannier

Le tambour de ville

L’artiste-peintre

La fleuriste (ou sa devanture)

Le pharmacien

Animé.

 

Priés de retrouver les vêtements du temps de Proust, les habitants, enfants et adultes, répondent « Présent » un peu partout.

Au lavoir

Au bord du Loir

Joyeux.

 

Pendant ce temps, la vingtaine de membres du cercle de lecture parisien « Voix au chapitre » débarquent pour la journée à Illiers-Combray. Je serai leur cicérone.

Les amoureux des livres ont pèleriné de chez tante Léonie à la source du Loir en passant par l’église, le Pont-Vieux, le Pré Catelan et le petit raidillon, accompagnés de lectures d’extraits de la Recherche les illustrant.

Cultivés.

 

Soirée

Sous des tentes sur la place derrière l’église, plus de deux cents convives sont servis par une noria aussi gentille qu’efficace.

Au menu, asperges et bœuf en gelée aux carottes.

Appétissant.

 

Le dîner est suivi d’un récital du Chœur de Combray : Frou-frou, Sous les Ponts de Paris, Montmartre (Monte là-d’ssus), Je cherche après Titine.

Les choristes sont suivis par un public conquis…

… et immortalisés sur la pellicule y compris par une photographe en herbe.

Nostalgiques.

 

Inclassables dans ces instants saisis alors que d’autres m’ont échappé tant l’offre était dense, le trombone à coulisse de l’Harmonie devant sa madeleine géante en papier détrempé mélangé à de la colle de tapissier sur un treillis métallique recouvert d’un grillage de poulailler…

 

… et le proustiste saisi dans le stands de photos de foire installé par l’opticien de la commune (clichés offerts !).

Mais combien le proustiste a-t-il de mains ?

 

22 h

Et comme, en France, tout finit en musique, vint l’heure de la guinguette.

(Toutes les photos, PL)

 

Ce fut une belle journée. C’est loin d’être terminé. La suite demain.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS : Joignons-nous à la Municipalité pour remercier l’Abbé Jean-Pierre Cornic, l’Office de Tourisme, le Comité des Fêtes, l’UCIAL, Familles Rurales, Roselyne Grenier et ses assistantes (pour les costumes), la Dame à la Licorne, l’Harmonie municipale, le Chœur de Combray, Guylène Bidault et ses miss, toutes les écoles d’Illiers-Combray, les Rideaux Rouges, les Pi’lliers, Mohic Lavergne, ainsi que toutes les personnes bénévoles qui auront contribué à la réussite de cette fête.

 

Ne remarquez-vous rien ? Une absence notable : la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray ! La Sampac a pourtant participé à l’événement dans la Maison de tante Léonie, mais bien esseulée… Ambiance.

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Instantanés d’un week-end proustien (1)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Super, j’adore les fêtes bon enfant.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et