Hommage à Manchester

Hommage à Manchester

 

Les barbares ont frappé la cité anglaise des Mancuniens. Manchester est importante culturellement, avec ses nombreux théâtres, musées et salles de concert — tout ce que détestent les terroristes. Il y a eu de nombreuses victimes dans une explosion à la fin d’un concert.

 

En guise d’hommage, cet extrait de La Prisonnière :

 

*— Mais vous aviez aussi des souliers si jolis, était-ce encore de Fortuny ? — Non, je sais ce que vous voulez dire, c’est du chevreau doré que nous avions trouvé à Londres, en faisant des courses avec Consuelo de Manchester. C’était extraordinaire. Je n’ai jamais pu comprendre comme c’était doré, on dirait une peau d’or, il n’y a que cela avec un petit diamant au milieu. La pauvre duchesse de Manchester est morte, mais si cela vous fait plaisir j’écrirai à Mme de Warwick ou à Mme Malborough pour tâcher d’en retrouver de pareils. Je me demande même si je n’ai pas encore de cette peau. On pourrait peut-être en faire faire ici. Je regarderai ce soir, je vous le ferai dire. » V

 

Cette Manchester-là a vraiment existé (1858-1909), née Doña María Consuelo Iznaga y Clemen, épouse de George Montagu, viscount Mandeville.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et