Marcel en marche

Marcel en marche

 

Allez, promis : c’est la dernière fois que je joue à l’anachronique correspondance entre l’œuvre de Proust et l’actualité électorale…

 

La France est en marche avec Emmanuel Macron qui s’est servi de cette formule (aux mêmes initiales que son nom) pour entrer à l’Élysée. En marche est aussi l’appellation de l’étiquette des candidats à la députation.

 

En marche apparaît seize fois dans À la recherche du temps perdu.

 

*progrès lointains d’une armée en marche (I), comme les employés fermaient les portières, le train se mit en marche (II), tel dîner en marche abandonnait l’un ou plusieurs de ses corpuscules (II), [Saint-Loup :] Je vais vous quitter, car on part en marche dans trois quarts d’heure et on a besoin de moi […] il faut que je sois rentré à deux heures au quartier car on va en marche toute la journée (III), — Ah ! tu en as de bonnes, du drap d’officier, dit le jeune bachelier qui, malade à la chambre, n’allait pas en marche (III), J’étais reparti aussitôt, n’étant même pas sorti de l’ascenseur que le professeur E… avait mis lui-même en marche pour me faire descendre (III), [l’avatar de Mme Verdurin] en marche d’un pas de plus en plus rapide (IV), Le même lift, silencieux, cette fois, par respect, non par dédain, et rouge de plaisir, avait mis en marche l’ascenseur (IV), préférés. Encore une fois je fus agité tout entier par la curiosité douloureuse de savoir ce qu’elle avait pu faire, par l’amour latent qu’on porte toujours en soi; je pus croire un moment qu’il allait m’attacher à Albertine, mais il se contenta de frémir sur place et ses dernières rumeurs s’éteignirent sans qu’il se fût mis en marche (IV), [Charlus] en marche et se dandinant, balançant un ventre qui bedonnait et un derrière presque symbolique (IV), [Mme Verdurin] fit arrêter l’auto déjà en marche sur la pente du parc parce que le domestique avait oublié de mettre dans la capote le carré de tarte et les sablés qu’elle avait fait envelopper pour nous (IV), [un avion] le moteur était mis en marche, l’appareil courait, prenait son élan, enfin, tout à coup, à angle droit, il s’élevait lentement (V), le dormeur à peine éveillé que j’étais encore, me demandait le même effort d’équilibre qu’à quelqu’un qui, sautant d’un train en marche et courant un instant le long de la voie, réussit pourtant à ne pas tomber (V), L’imagination, la pensée, peuvent être des machines admirables en soi, mais elles peuvent être inertes. La souffrance alors les met en marche (VII), tout en songeant à mon œuvre, assez définitivement mise en marche pour ne pas se laisser arrêter par des distractions passagères, je continuais à dire bonjour aux gens que je connaissais et à causer avec eux (VII).

 

La dernière fois donc — jusqu’à la prochaine.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et