Tante Léonie se ravale la façade

Tante Léonie se ravale la façade

 

Révérence gardée, le titre de cette chronique est à prendre au pied de la lettre.

Quand, dans Du côté de chez Swann, Proust parle de « la façade vénérable et charmante », il n’évoque pas celle de la maison familiale de Combray, mais « des cathédrales » (il y a vingt autres occurrences du mot dans la Recherche.

Depuis ce lundi, à Illiers-Combray, la rue du docteur Proust où s’ouvre la maison de tante Léonie est fermée pour travaux. Des échafaudages habillent le mur.

facade-en-travaux-de-tante-leonie

 

Les lieux se refont donc une beauté, mais — qu’on se rassure — les visites continuent.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et