Proust à la télé : Visites privées

Proust à la télé : Visites privées

 

Stéphane Bern est un garçon délicieux, cultivé et entraînant. Ses émissions historiques à la télévision sont des bijoux de vulgarisation élégante.

L’après-midi, sur France 2, il anime « Visites privées » dont l’ambition est ce nous dévoiler « les coulisses du patrimoine et de ses institutions ».

Ce mardi, son numéro était intitulé « Voyage au pays des livres. Il nous a entraînés à la rencontre des bouquinistes parisiens, au milieu des trésors de la collection Pierre Bergé et dans un « parcours de Proust ». http://www.france2.fr/emissions/visites-privees

 

Ce fut charmant avec escale à Illiers-Combray, avec Mireille Naturel pour guide chez tante Léonie…

img_0982

 

… et à Cabourg, en particulier au Grand-Hôtel.

img_0995

 

La télévision y a été égale à elle-même, fascinante et maladroite : non, Marcel Proust n’est pas venu à Illiers à cinq ans, et non sa « bonne » ne s’appelait pas Albertine.

 

Quant à Stéphane Bern, il a fait preuve de malice.

img_1003

 

Quand il a évoqué la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray — notre chère Sampac — avant l’arrivée à ses côtés du Conseil général d’Eure-et-Loir, son propre partenaire à Thiron-Gardais —, il en a parlé comme d’une « académie proustienne… très… on reste… gens du monde ».

Les silences du bon jeune homme étaient savoureux.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Proust à la télé : Visites privées”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Cher Fou
    J’ai bien souri moi aussi, en entendant les bourdes de l’émission, par ailleurs très agréable de Stéphane Bern, et vous qui êtes une exception parmi les journalistes qui font (mal) semblant d’être cultivés, avez aussi eu un haut- le-cœur en entendant citer Albertine, la fidèle servante …
    J’ai cherché d’où pouvait venir cette apathie de Stéphane devant une telle énormité dans la bouche de ses chroniqueuses, serait-ce parce qu’il avait en tête le nom Albaret ? Je lui cherche des excuses …mais quand même! Il n’a personne pour relire sa copie ?
    J’arrête mes perfidies et pour me faire pardonner voici une photo d’actualité: « le petit pan ». (Photo impossible à intégrer – Note du Fou de Proust)
    Avec toute mon amitié
    Catherine

  2. Proust est également à l’honneur sur le numéro de cette semaine de Télérama, mais sans coquilles !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et