Une paillette dans un livre en or

Une paillette dans un livre en or

 

Non mais, quel enchantement… Le gisement aurifère qu’est À la recherche du temps perdu ne s’épuise jamais et nous, mineurs ou orpailleurs, nous en extrayons mille pépites. Ces morceaux précieux peuvent n’avoir aussi que la taille de paillettes pas moins brillantes. En décortiquant l’œuvre, je puis rester en arrêt devant des phrases tel un chien de chasse levant un animal fabuleux.

 

Dernière en date :

*[Sur Norpois] Ma mère s’émerveillait qu’il fut si exact quoique si occupé, si aimable quoique si répandu, sans songer que les « quoique » sont toujours des « parce que » méconnus, et que (de même que les vieillards sont étonnants pour leur âge, les rois pleins de simplicité, et les provinciaux au courant de tout) c’était les mêmes habitudes qui permettaient à M. de Norpois de satisfaire à tant d’occupations et d’être si ordonné dans ses réponses, de plaire dans le monde et d’être aimable avec nous.

 

C’est dans À l’ombre des jeunes filles en fleurs, un bouquet à elle toute seule avec cette affirmation fulgurante que tout « quoique » est un « parce que » et ces deux groupes ternaires, occupations du diplomate et clichés sur des catégories humaines.

 

Franchement, c’est un régal.

 

À propos de personnes âgées, j’ai lu cette semaine un article dans L’Écho républicain, mon journal local toujours à l’affût de l’information précise : « 220 Islériens de 70 ans et plus ont partagé, hier midi, à la salle des fêtes, le repas annuel organisé par le centre communal d’action sociale (CCAS). Dans la commune, 313 habitants ont plus de 80 ans, 78 plus de 90 ans et 4 sont centenaires comme Lucien Redon, 106 ans, le doyen de la commune, qui réside à la maison de retraite SNCF. »

 

J’ai compté cinquante-neuf occurrences de « vieillard » dans la Recherche. Pour tout vous dire —, l’an prochain je remplis les conditions pour être convié à ce déjeuner. D’ici là, je m’abreuve à Proust, ma fontaine de jouvence.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Une paillette dans un livre en or”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. A l’avance, bon appétit.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et