Renaissance de notre statue ?

Renaissance de notre statue ?

 

Il ne faut jamais enterrer les bonnes idées… Je croyais en avoir fini avec mon projet de statue de Proust à Illiers-Combray par le torpillage du maire entraînant la défection de fait du sculpteur pressenti. Adieu le petit Marcel assis sur son banc et accompagné de livres aux côtés duquel les passants auraient pu s’installer.

 

Et puis, à Cabourg, une rencontre fort inattendue a peut-être fait office de résurrection. Un certain Edgar Duvivier s’était déjà signalé au départ de l’affaire en me disant qu’elle l’intéressait, lui l’artiste installé au Brésil — je l’avais évoqué dans ma chronique dans ma chronique du 22 octobre 2015 (voir Le point sur la statue de Proust (1), mais, pour ne rien vous cacher, j’avais trouvé ça exotique. Or une Proustienne américaine ayant participé deux fois au ProusTour de l’ami Bill Carter et à l’opération L’Internationale proustienne (en photos), Eleonora du Colorado, me tombe dessus à Cabourg en me disant qu’elle veut me présenter son frère. Devinez ! Eh, oui, c’est Edgar — la planète proustienne est un village.

 

Edgar Duvivier est né au Brésil, en 1955 dans une famille de sculpteurs. Il est diplômé en droit à Rio de Janeiro. Sorti du Berklee College of Music de Boston, l’une des plus grandes écoles de musique privées des Etats-Unis, il est compositeur pour le cinéma et la télévision et se voit décerner plusieurs prix.

Il suit une formation en sculpture et arts plastique dans l’atelier de ses parents. À partir de 2001, il commence à aider son père tombé malade à terminer ses statues. Après sa mort, il devient sculpteur professionnel.

Il réalise des monuments dans plusieurs villes du Brésil, notamment à Rio de Janeiro où l’on peut en admirer plus de trente : la princesse Isabelle à Copacabana, les footballeurs Garrincha, Nilton Santos, Zagallo et Jairzinho, au stade de football Engenhão, Oscar Niemeyer et le président Juscelino Kubitzcheck à Niterói, etc.). Parallèlement, il réalise des expositions d’arts visuels et vient de sortir un livre, « Carnet de Voyages », et un cout-métrage de fiction, « L’Atelier ».

Pour l’une de ses statues, Edgar Duvivier a fait appel à un financement participatif original : le 14 mai 2016, il a installé la statue de l’écrivain brésilienne Clarice Lispector, femme de lettres brésilienne (1920-1977), sur la plage de Copacabana. Il a vendu quarante maquettes de la statue et ainsi, avec l’aide de mécènes, pu offrir le monument à la ville de Rio.

 

Modestement fier de cet acte, il se propose à faire le même pour la sculpture de Marcel Proust et, plus tard, diffuse cet avis.

01-affichette-statue-cabourg

 

Entretemps, je rencontre ce cher Edgar.

02-edgar-duvivier

 

Sur la terrasse de sa chambre au Grand-Hôtel, je photographie son œuvre pour Cabourg.

03-statuette-1-pl

 

Il me confie que mon idée de réaliser, à Illiers-Combray, Marcel Proust enfant, assis en train de lire, est excellente et me confirme qu’il aimerait beaucoup ériger cette statue.

 

L’homme et son engagement me séduisent d’autant qu’il rejoint mon projet à financement participatif et que sa réalisation à Copacabana est exactement ce que j’imagine pour Illiers-Combray :

05-copaccabana

04-copacabana-1

 

Résumons sans détours : Une statue grandeur nature du jeune Marcel sera installée à Illiers-Combray si cinquante maquettes de l’œuvre sont achetées 800 € pièce. Le projet est ambitieux, coûteux, précieux.

 

Moi, je ne suis que l’initiateur — premier engagé, certes.

 

Qu’en pensez-vous ? Pour l’heure, il ne s’agit que d’une réflexion. Je n’ai encore sollicité aucun croquis.

 

Mais quel est votre avis ? Consultez autour de vous, faites circuler l’idée. Trouvera-t-on quarante-neuf autres mécènes pour ce projet ? Hors toute considération financière, j’imagine déjà la belle fête, l’événement du tonnerre, la fierté des donateurs que ça donnerait.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Renaissance de notre statue ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Ce serait épatant. Perso je n’ai hélas pas 800 euros pour acquérir la maquette, mais je réitère la suggestion suivante : pourquoi ne pas solliciter tous les créateurs (artistes comme Fabrice Luchini, metteurs en scène, réalisateurs, maisons d’édition organisant des colloques, etc.) qui, à un moment ou à un autre, ont utilisé l’oeuvre proustienne qui pour monter un spectacle, qui pour faire une lecture, etc. ? En s’associant, on arriverait sans doute à l’achat des maquettes nécessaires ?

    Qu’en pensent tous les proustiniens ?

    En tout cas, je suis parfaitement d’accord avec vous : à Combray, c’est bien une statue de Marcel enfant qu’il faut installer… Et l’artiste présenté dans votre article m’apparaît particulièrement pertinent !

  2. Patrice, I believe you planted the seed!
    I also met Eleonora, on Bill Carter’s Proust tour of Venice, last May, and hope to see her again in Cabourg, 2019.

    Here is a website on Edgar Duvivier’s art. Scroll down to see photos of the bronze Marcel Proust statue.
    http://www.umolhar.net/artista-edgarduvivier-galeria.htm

    Still wishing for « your » bench, where pilgrims to Illiers-Combray can sit and read their favorite passages from Proust’s masterpiece. 😉

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et